Économie › Actualités Économie

« Construire le Mali » : Soutenir la participation de la diaspora

Lancé en février 2020, le programme « Construire le Mali » prévoit de lancer une centaine de startups d’ici à deux ans. Un consortium d’incubateurs est chargé d’accompagner ces projets, destinés à prendre une part active à la relance économique du Mali. Le Coordinateur, M. Abdoulaye Touré, répond à nos questions.

Qu’est- ce que « Construire le Mali »?

Le programme « Construire le Mali » a pour vocation de contribuer à l’amélioration de la participation de la diaspora à l’économie nationale, à travers la création d’entreprises innovantes et à fort impact socio-environnemental au Mali.

Qui en sont les initiateurs et quelles en sont les raisons ?

Les initiateurs sont le gouvernement du Mali et ses partenaires, l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD). Il s’agit de donner l’opportunité aux maliens de la diaspora désirant entreprendre au pays de bénéficier d’un dispositif d’accompagnement (financier et non financier). Porté par le Conseil national des incubateurs d’entreprises et des centres d’innovation du Mali (CNIE & CIM / Malinnov), le programme est financé par l’Union européenne, avec son Fonds fiduciaire d’urgence (FFU) et l’AFD, sur une durée de 2 ans. « Construire le Mali » prévoit l’accompagnement de 100 projets, qui bénéficieront d’un fonds d’amorçage allant jusqu’à 14 000 euros (9 millions FCFA).

Comment va s’exécuter ce programme ?

Les projets sélectionnés bénéficieront de l’expertise déjà développée par le réseau d’incubateurs de Malinnov (programmes d’incubation, mentoring, coaching, réseau d’experts, etc.). Les porteurs de projets seront accompagnés en France par JokkoLabs et au Mali par le consortium Createam, DoniLab, Impact Hub Bamako et Jokkolabs Bamako. L’appel à candidature a été lancé au début du mois de février.

Qui seront les bénéficiaires ou acteurs de ce projet ?

Il s’adresse aux membres de la diaspora malienne vivant dans l’un des 27 pays de l’UE et à ceux vivant déjà au Mali (depuis 3 ans maximum) qui sont désireux d’entreprendre, ont une idée de création d’entreprise ou un projet existant répondant à des besoins prouvés

Comment seront-ils choisis et accompagnés ?

Ils seront accompagnés sur la base des projets de création ou de développement de leurs entreprises. Les critères déterminants seront entre autres la viabilité économique, les besoins adressés par l’entreprise, la motivation et la capacité d’exécution des promoteurs.

Quels sont les résultats attendus ?

Nous attendons au terme du projet une centaine d’entrepreneurs maliens de la diaspora accompagnés et ayant bénéficié d’un fonds d’amorçage.

Propos recueillis par Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut