Société › Actualités Société

Journée internationale de l’emploi: Une première édition réussie

La première édition de la journée internationale de l’emploi, de la formation et de l’entrepreneuriat (JIEFE) s’est tenue samedi 29 février 2020 au Mémorial Modibo Keita de Bamako, regroupant des centaines de demandeurs d’emplois et des recruteurs potentiels de plusieurs entreprises de la capitale.

C’est pour optimiser l’adéquation entre la formation et l’emploi par la sensibilisation et la mobilisation des jeunes que les responsables de Malibaara ont organisé cette journée.

Elle a aussi, par ailleurs,  permis de répondre à la difficulté d’employabilité des jeunes au Mali, de trouver des moyens d’accompagnement dans leur recherche d’emploi, de faire découvrir aux étudiants la réalité du marché de l’emploi, ainsi que de donner la visibilité à la diversité des formations existantes au Mali.

« Nous avons organisé cette journée pour permettre la mise en relation physique sur un même site des chercheurs d’emploi et les recruteurs. C’est également pour permettre à ces jeunes qui veulent entreprendre de rencontrer des chefs d’entreprises qui pourront les aider et d’assister à des ateliers qui pourront les guider », a indiqué Hamadoun Dicko, Directeur général de Malibaara.

 

 

Plusieurs conférences et ateliers ont été tenus tout au long de la journée sur de divers thèmes comme entre autres,  « Comment promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes au Mali ? », « Etudier et immigrer au Canada, mode d’emploi », « Comment réussir son entretien d’embauche », « Comment rédiger son CV et sa lettre de motivation » ou encore « Entrepreneur en herbe : comment monter son projet et trouver un financement ? ».

Ces différents ateliers et conférences ont été sanctionnés par une remise d’attestations aux différents participants à la fin de la journée.

« Ce fut une très belle expérience. Nous avons beaucoup appris des différents échanges avec les recruteurs et espérons qu’avec la mise en pratique, nous arriverons à trouver très prochainement un emploi », a confié Aissata Koné, l’une des participantes.

Les responsables de Malibaara comptent apporter plus d’innovations lors des prochaines éditions, notamment la participation des entreprises étrangères, en provenance des pays de la sous-région.

       Germain KENOUVI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut