› Santé

Mali – Coronavirus: 3 questions au Docteur Malick Koné

Le Docteur Malick Koné, est le chef du département des opérations d’urgence à l’INSP. Il répond aux trois questions de la rédaction sur les mesures de riposte adoptées face au coronavirus.

Quelles sont les mesures de riposte adoptées ?

Il y a plusieurs niveaux de riposte. D’abord la recherche active de contacts, qui est en cours depuis la découverte des premiers cas. Un véritable travail de fourmi, parce qu’il faut trouver les personnes avec lesquelles celles qui ont été diagnostiquées positives ont été en contact. Il faut retracer leur itinéraire de ces personnes, faire une liste et mettre en place un suivi pour, avec le temps, voir qui développe des signes.

Qu’en est-il de ces mesures dans les régions ?

L’État a impliqué tous les districts sanitaires à travers le pays, tous les hôpitaux régionaux et les Centres de santé de référence (Csréf) ont dégagé des espaces pour recevoir les cas suspects ou diagnostiqués positifs. La personne suivra la pyramide sanitaire en fonction de la gravité du cas. Les hôpitaux centraux de Bamako sont la dernière référence au Mali.

Les mesures barrières restent de rigueur…

Le port de masques spécifiques, le lavage fréquent des mains ou l’utilisation de solutions hydro-alcooliques ou d’eau javellisée à 0,05% pour le contact corporel sont des mesures de prévention destinées à éviter la contamination.

Le personnel sanitaire soignant a été doté et continuera de l’être afin qu’il puisse continuer à assumer sereinement son rôle. À ce niveau, les mesures de prévention, comme le lavage des mains, le port de gants et l’utilisation de solutions hydro-alcoolique et d’eau javellisée notamment restent de mise.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut