› Culture

Covid-19 : Les acteurs culturels se réinventent sur la toile

Depuis décembre 2019, le nouveau coronavirus a changé les habitudes quotidiennes des populations. Avec deux premiers cas annoncés officiellement le 25 mars, le Mali s’est lancé dans la limitation de la contamination. Dans cette lutte, le secteur de la culture est présent avec des messages de sensibilisation. Des mouvements et des tendances sont nés, tout comme une nouvelle façon de vivre la culture.

Le Mali fait des efforts pour s’adapter à l’ère du nouveau coronavirus. Les écoles fermées obligent les autorités à déployer des alternatives, comme les cours à distance. Les administrations publiques et privées ont opté pour le télétravail ou le déplacement minimum des employés. Côté structures de santé, commerces et transports en commun, les gestes barrières font l’actualité. Le monde de la culture, dans cette lutte effrénée contre le nouveau coronavirus, n’en est pas en reste. Il contribue à la sensibilisation avec des mouvements comme « Stop Covid-19 » du groupe Agoratoire ou « Sensibilisons par la Culture », avec Fatoumata Bagayogo, artiste, danseuse et chorégraphe, et les activités pilotées par la Commission de sensibilisation contre la pandémie « Culture contre Coronavirus ».

En adoptant des comportements responsables, avec la fermeture des espaces culturels, les agendas des artistes et acteurs culturels ont été bouleversés. Des événements programmés en cette période n’ont pas eu lieu et la tenue de certains, si la crise se prolonge, ne sera sans doute pas envisagée.

Une situation qui fragilise davantage un secteur qui vit au « au jour le jour » et qui peine à nourrir son homme, affirme Abou Guitteye, le patron d’Africa Scène. Il précise : « avec l’avènement du Covid-19, tous les événements ont été annulés. Le chômage technique s’est imposé. C’est un énorme manque à gagner. Bama Art, notre événement-phare, est arrêté depuis que nous avons vu les dégâts que cette maladie cause à travers le monde. »

Pour rester près des festivaliers en cette période de confinement partiel, des initiatives comme « Bama Art Facebook live » ont vu le jour. La première édition, tenue le 11 avril avec Diamy Sacko et Dr Keb, a été appréciée par les internautes. Selon l’organisateur, le e-festival se tiendra sur deux jours, au regard des demandes des artistes, tous solidaires en cette période de pandémie.

Du Côté de la fédération des artistes du Mali (FEDAMA) le concept « Comédie : spectacle du confinement » est aussi annoncé sur Facebook live.

En cette période de Covid-19, les acteurs culturels se réinventent et les programmes web, télévisés et radiophoniques se multiplient.

Idelette BISSUU

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut