Société › Actualités Société

Covid-19 – Fermeture des mosquées: Le sociologue Fodié Tandjigora répond aux 3 questions de la rédaction

Le Dr Fodié Tandjigora, sociologue répond aux trois questions de rédaction sur la fermeture des mosquées et les mesures barrières contre le Co vid-19.

 

Ne pas fermer les mosquées n’est-il pas contradictoire avec les mesures de prévention contre le coronavirus ?

Prendre une mesure de fermeture des mosquées, ce serait se livrer au Haut conseil islamique (HCI),  avec lequel l’État est déjà à couteaux tirés. Mais le discours va dans le sens de cette fermeture. Si cela n’est pas fait, c’est de nature à augmenter les cas. À la veille du Ramadan, avec les prières collectives, c’est une menace pour la santé publique.

C’est alors au HCI de prendre la décision ?

L’État souhaite que cela vienne des religieux. Il n’a pas su prendre ses responsabilités. Sinon, quand on ferme les écoles, on peut quand même fermer les mosquées ! Pour moi, il doit en appeler au bon sens, demander aux religieux de sensibiliser les fidèles pour fermer les mosquées durant la période de Ramadan, donc de rassemblements pour de longues prières et de communion avec les partages de repas. Donc avec un risque plus élevé que lors des prières du vendredi.

Peut-on compter sur un sursaut dans les jours à venir ?

Cela  ne peut venir que de la société civile, d’associations qui appellent à fermer les lieux de culte pour éviter la propagation de la maladie. L’État aurait dû prendre une décision courageuse il y a longtemps. Cela m’étonnerait qu’il le fasse maintenant. Les religieux ne le feront peut-être pas parce qu’il ya une méconnaissance de la maladie, une sorte de récalcitrance. Certains pensent que cela n’existe pas ou qu’il s’agit d’une supercherie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut