Sport › Basket

NBA : Une volonté de reprise qui fait polémique

Alors que les États-Unis ont atteint la barre du million de personnes infectées par le coronavirus, la NBA planche sur un retour sur les parquets. Ce vendredi 1er mai, certains centres d’entrainement vont rouvrir.

Les joueurs vont pouvoir s’entrainer ailleurs que chez eux. Même si les conditions resteront toutefois exceptionnelles. Ils ne pourront pas s’entrainer ensemble et devront se limiter à des exercices individuels dans un environnement sain et contrôlé, rapporte la chaine américaine ESPN. La réouverture des centres concernera en premier les franchises des Hawks d’Atlanta et du Thunder d’Oklahoma City, situées dans les États de Géorgie et de l’Oklahoma, les premiers à avoir allégé le confinement et les restrictions de circulation. D’importantes décisions sont attendues en mai concernant l’avenir de la ligue. Adam Silver, Commissioner de la NBA, a annoncé mi-avril qu’il ne se prononcerait pas sur une date de retour avant. Mais des objections quant à une éventuelle reprise se font déjà entendre. « La vie en elle-même est plus grande que l’impact économique du jeu. Oui, comme athlètes, nous voulons jouer cette saison. Mais si plus de vies sont menacées, je n’en aurai rien à cirer de la saison. La vie est vraiment plus précieuse que le jeu que nous jouons », a déclaré George Hill, des Milwaukee Bucks, leaders de la conférence Est avant la suspension de la saison. De son côté, Chris Paul, Président du syndicat des joueurs NBA, s’est déclaré pour la reprise de la saison sous certaines conditions. « Peu importe le temps qui est donné, gardez à l’esprit que ce sont les joueurs qui décideront, parce que nous sommes ceux qui jouent. C’est la priorité. Nous ne voulons mettre personne dans une situation où il risque de se blesser », s’est-il adressé à la ligue, réclamant un temps de préparation « décent » avant toute décision.

Discordances

Si l’autorisation de la réouverture des salles fait le bonheur de certains, en revanche d’autres franchises protestent. C’est le cas notamment des Warriors de Golden State, meilleure équipe de ces cinq dernières années en NBA, qui a déjà annoncé ne pas être en mesure de respecter cette décision. Idem pour les franchises new-yorkaises. Cet État étant le plus touché, les Knicks et les Nets de Brooklyn ne pourront pas rouvrir leurs salles.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut