› Culture

Impact du Covid-19 : Quel plan pour le secteur culturel ?

Le secteur culturel malien est à la recherche d’un nouveau souffle, avec un plan de relance qui ambitionne de réorganiser l’Art dans sa globalité. Mais avant il faut survivre aux crises sécuritaire et sanitaire qui ébranlent l’économie culturelle. 

Ce n’est pas un secret de polichinelle, depuis 2012 le secteur malien de la culture perd pied. Fragilisés par la crise sécuritaire, les monuments et sites touristiques ont beaucoup souffert. Et ce secteur, agonisant selon des acteurs culturels du privé, est éprouvé depuis des semaines par la pandémie sanitaire qui gangrène le monde.

Une situation qui s’impose comme un frein à l’expansion de l’art malien sur le territoire national et à travers le monde. Les artistes, en cette période de pandémie sanitaire, mutualisent leurs efforts pour sensibiliser à travers des messages. Ils ont, à travers des spectacles ou des rendez-vous culturels en ligne, réussi à se réinventer et à accompagner la population dans la lutte contre le Covid-19.

Le chantier en cours sur le grand ensemble Culture n’est pas mis aux oubliettes. C’est donc un travail de fourmi qui continue, malgré la crise sanitaire, pour un plan de relance du secteur.

Il s’agit en fait d’une « réorganisation systémique du plan de relance de la culture », explique Alioune Ifra Ndiaye, Président de la Fédération des artistes du Mali (FEDAMA). Pour ce nouveau paysage de la culture malienne, il s’agit de créer une instance où tous les artistes, acteurs culturels et même bailleurs, se retrouvent pour échanger sur le développement et les innovations éventuelles.

Dans ce projet qui va sans doute être présenté dans les jours à venir, les artistes mettent l’accent sur la nécessité de créer un marché de la culture en s’appuyant sur les 70 lieux de diffusion existants et la multiplication des boutiques virtuelles. La couverture sociale est aussi un sujet qui revient sur la table des discussions, ainsi que les facilités de prêts bancaires, qui pourront redonner du tonus aux acteurs dans leurs créations. À cela s’ajouteront des outils d’assurance pour les imprévus, comme la crise actuelle que traverse le pays, entre autres points.

En ce qui concerne le Covid-19, comme action spontanée en temps de crise le ministère de la Culture a mis en place un comité de réflexion d’une vingtaine de personnes, composé des faîtières, des associations et des acteurs culturels. L’objectif est d’évaluer l’impact de la crise sur le secteur culturel et d’appuyer l’élaboration de mesures de soutien et d’accompagnement à même de relancer la culture au Mali.

Idelette BISSUU

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut