Économie › Actualités Économie

Apurement de la dette intérieure : Soulagement temporaire ?

« L’apurement de la dette intérieure, dont le montant s’élève à plus de 110 milliards de francs CFA, commencera cette semaine », annonçait le Premier ministre Boubou Cissé lors de son allocution du 9 mai 2020, après le Conseil de défense nationale. Environ 66 milliards au titre des mandats de 2019 et 45 milliards pour les mandats du 1er janvier au 30 avril 2020. La décision annoncée coïncide avec la suspension du service de la dette du Mali par le Club de Paris, qui entre dans le cadre des mesures pour soulager les pays en développement frappés par les effets de la Covid-19.

« Environ une centaine de milliards a déjà été payée au niveau des banques », témoigne un acteur. Un soulagement pour l’ensemble de ces entreprises auxquelles l’État devait de l’argent de 2019 au 30 avril 2020. Cette « manne » permettra à ces sociétés de faire face à leurs obligations et de résoudre leurs difficultés de trésorerie, espèrent les autorités. 

Outre cette mesure d’urgence initiée dans le cadre de la riposte contre les effets de la Covid-19, le Mali vient de bénéficier d’une suspension temporaire du service de sa dette. Au terme de l’initiative du G-20 relative au moratoire sur le service de la dette, le Club de Paris a ainsi approuvé la suspension du service de la dette de la République du Mali envers les pays créanciers membres du Club du 1er mai au 31 décembre 2020.

Un accord qui intervient dans le cadre de la facilité accordée par les pays du Club de Paris et du G-20 à 77 des pays les plus pauvres du monde pour leur permettre de faire face à la crise de Covid-19.

« Grâce à la réactivité des services du ministère de l’Économie et des Finances, le Mali est, avec la République de Dominique, l’un des deux premiers pays à bénéficier de cette mesure, qui soulage à sa juste valeur la trésorerie de l’État », se réjouissent les autorités. 

Ce report de paiement permettra d’économiser un montant évalué à 23 milliards de francs CFA, dont le paiement sera échelonné sur quatre ans à partir de la fin de la suspension du service de la dette.

Si tous les autres créanciers bilatéraux du Mali adhéraient à l’initiative, le montant total du report de paiement serait de 33,2 milliards de francs CFA, espèrent encore les autorités.

Fatoumata Maguiraga

Montants à payer pour 2019 : Environ 66 milliards FCFA

Montants à payer janvier – avril 2020 : 45 milliards FCFA

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut