International › APA

Le GIBTP rénove et équipe le service accueillant les malades de la Covid-19 au CHU de Treichville

Le Groupement ivoirien du bâtiment et des travaux publics (GIBTP) a remis lundi le Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) du CHU de Treichville, un pôle accueillant les malades du Covid-19, après sa réhabilitation et des dons de matériels d’équipement.«L’acte que nous posons aujourd’hui, s’inscrit dans la droite ligne d’apporter notre soutien à l’Etat de Côte d’Ivoire dans son plan de riposte à la Covid-19», a indiqué le vice-président du GIBTP, Jean-Pascal Ouédraogo, dans un discours.

Ce don, dira-t-il, se veut « un signal donné par le secteur du bâtiment et des travaux publics ». Et, montrer par cette contribution que c’est par la mobilisation de tous et la mutualisation des efforts que le pays parviendra à maintenir la résilience de l’outil économique. 

La Côte d’Ivoire compte aujourd’hui plus de 5 000 cas de contamination à la Covid-19, dont 2505 de guérison et 45 décès. Le GIBPT, au travers de ses membres, a mobilisé 128,906 millions Fcfa afin d’apporter son soutien et son appui aux structures impliquées dans la lutte contre la pandémie.

Selon M. Ouédraogo, le coût total des travaux et des dons au SMIT est de à 79,843 millions Fcfa. Le GIBTP a réhabilité et équipé 20 chambres d’hospitalisation avec un système central d’oxygénation, des fluides médicaux (gaz à usage médical), des régulateurs d’oxygène et des équipements respiratoires.

Le groupement a également fourni au SMIT des équipements d’urgence médicale, notamment à l’unité de réanimation, ainsi que des moniteurs respiratoires, un rhinoscope (outil permettant l’examen visuel des fausses nasales), des manodétendeurs et des supports de réanimation.

Outre cet acte, le GIBTP a procédé à la rénovation d’un laboratoire additionnel et d’une salle de décontamination de l’Institut pasteur sur son site d’Adiapodoumé pour un coût de 43,384 millions Fcfa, afin de renforcer sa capacité de dépistage. La remise du don est attendue dans les jours à venir.

Une subvention a été également été octroyée à l’institut national polytechnique Houphouët-Boigny, partenaire du GIBTP, dans le cadre de la production de deux respirateurs artificiels pour un montant de 5,668 millions Fcfa, a fait savoir M. Ouédraogo.

Le directeur général de la Santé, Mamadou Samba, représentant le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, a fait remarquer que la stratégie sanitaire de riposte contre la Covid-19, a trois piliers à savoir dépister, isoler et traiter, et que le GIBTP intervient au niveau du troisième axe.

M. Samba s’est félicité de ce soutien à hauteur de 128,9 millions Fcfa, répartis entre le Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) du CHU de Treichville, l’Institut pasteur de Côte d’Ivoire et l’Institut polytechnique de Yamoussoukro.

Il a relevé que, malheureusement, le nombre de cas de contamination à la Covid-19, augmente, insistant que seules les mesures barrières peuvent permettre de réduire le nombre de cas et arrêter la transmission du virus en Côte d’Ivoire. 

Bien avant la détection du premier cas de Covid-19, le 11 mars 2020, le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Treichville, selon son directeur général, Étienne Yao, a créé des couloirs d’isolement qui ont permis de prendre en compte les premiers cas.

 L’Etat de Côte d’Ivoire a élaboré un plan de riposte contre la pandémie de la Covid-19, qui comprend l’installation de points de dépistage. Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, a inauguré ce lundi le Centre de dépistage d’Anyama, au nord d’Abidjan.                                     

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut