International › APA

Le coronavirus se propage dans les quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA traitent d’une diversité de sujets sur fond de Covid-19.Face à l’accroissement des cas positifs et décès dus à la Covid-19, EnQuête s’interroge : « Faut-il confiner Dakar ». Selon des experts interrogés par le journal, seul un confinement de la capitale peut enrayer l’explosion des cas de coronavirus. « On coupe Dakar du reste du pays. Il faut être courageux, surtout qu’on va vers le Magal », préconise un scientifique.

Evènement phare de la communauté mouride, « le Magal peut briser les barrières », estime dans Vox Populi le professeur Massamba Diouf.

Si beaucoup pensent que ce n’est pas une idée de le tenir dans ce contexte pandémique, il recommande de transformer « la menace en opportunité ». Pour Pr Diouf, « Dakar pourra très facilement atteindre son pic, le dépasser pour qu’on assiste à une inversion des indicateurs ».

L’Observateur s’avance vers la commune balnéaire de Saly où des habitants racontent « les drames de l’amour à distance » à cause de la fermeture des frontières. Par la faute de la Covid-19, l’un d’eux confie qu’il s’achemine vers la rupture avec sa copine française là où un autre soutient qu’il fait tout pour sauver sa relation avec sa conjointe qui veut vendre sa résidence à Somone.

Sur un autre sujet, L’AS titre sur la reprise du dialogue politique avec les modalités qui seront fixées demain mercredi. Dans l’ordre jour, il y aura « les exigences » de l’opposition pour la tenue des élections locales à date échue.

Sur le sujet, L’Observateur qualifie Famara Sagna de « président covidé ». Le journal explique comment le coronavirus a entamé la légalité du président du comité de pilotage du dialogue national.

Le Quotidien affiche dans sa Une « la mine ferme du DG des ICS », Alassane Robert Diallo. Les Industries chimiques du Sénégal sont en effet dans un conflit foncier avec les populations de Tobène. Pour M. Diallo, les six hectares leur ont été « octroyés par l’Etat en 2008 » et il n’est « pas question de négocier au cas par cas ».

Par ailleurs, Libération ne lâche pas cette entreprise d’engrais chimiques qui est en cause dans un « scandale de déversement de matières toxiques sur la voie publique ».

En fait divers, le journal publie « l’enquête qui a fait tomber +Papy+ », inculpé dans une affaire de trafic de migrants, blanchiment de capitaux et usurpation de plusieurs identités entre autres.

L’Observateur note un rebondissement dans le cambriolage d’un magasin chinois aux Allées du Centenaire. Le frère d’un ancien ministre et un journaliste sont en effet « arrêtés » dans l’affaire.

Sur le classement Shanghai 2020, le journal renseigne que le Sénégal est absent du top 1000 des meilleures universités du monde.

Pendant ce temps, Le Soleil fait focus sur les jeunes diplômés sans emploi. Sous le titre « Les parchemins de la désillusion », le quotidien national note qu’il y a beaucoup de diplômés mais avec « peu de qualifications ».

Sur la diplomatie, l’ambassadeur du Gabon au Sénégal, Régis Onanga Ndiaye, dit encourager les Sénégalais à investir dans son pays.

Le Quotidien informe en même temps que le président Macky Sall est en France, les dossiers bilatéraux étant « au cœur de la visite ».

En football, Stades et Record notent que les fans de Premier League ont choisi Sadio Mané comme meilleur joueur de la saison. L’international sénégalais va probablement suivre la première demi-finale de la Ligue des champions de ce soir opposant le Paris Saint-Germain de son compatriote Idrissa Gana Guèye aux Allemands de Leipzig.

Pour L’Observateur, c’est « une demi-finale à l’accent sénégalais » parce que le team-manager de l’équipe allemande est le Sénégalais Babacar Ndiaye.

Par ailleurs, les deux quotidiens spécialisés, comme voulant trancher, notent dans leurs Unes que le club français rêve d’une « finale historique ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut