› Société

Cadillac Eldorado : Une voiture, une histoire

La voiture officielle du premier Président du Mali, Modibo Keita, exposée au mémorial éponyme, a vécu plusieurs vies. Petite plongée dans son histoire.

En septembre 1961, le Président Modibo Keita et son homologue thaïlandais Soekarno se rendent à Washington, délégués par leurs pairs de la Conférence des non-alignés pour faire part de leur vision de la guerre froide au Président américain d’alors, John Kennedy. Lors du cocktail dînatoire offert en leur honneur, le Président Keita aperçoit dans le jardin de la Maison Blanche, une Cadillac Eldorado. Le père de l’indépendance du Mali plaisante, disant à Kennedy « les jeunes États ne peuvent qu’envier des voitures de ce type, mais ne peuvent pas se les offrir », selon le général Abdoulaye Ouologuem, son aide de camp, qui a raconté la scène à Moussa Traoré, Directeur du mémorial Modibo Keita. Kennedy se prête au jeu et demande à Keita s’il en veut une. Ce dernier ne refuse pas.

Un sénateur américain présent soufflera à JFK avoir une voiture similaire, au tableau de bord dédicacé et se proposa de l’offrir au 35ème président des États-Unis afin qu’il en fasse cadeau à son hôte. Les services de la Maison Blanche s’occuperont de l’acheminement de ce véhicule, qui transitera par le port d’Abidjan avant que Modibo ne le réceptionne au Mali. Un OVNI de son époque, sorti d’usine en 1959, avec seulement 1 320 unités fabriquées cette année-. Une Cadillac blanche avec toit rétractable et une puissance de 345 chevaux, prisée par les célébrités américaines, Elvis Presley notamment. Voiture officielle du Président Keita conduite par son chauffeur, Ibn Tall, un Sénégalais l’ayant suivi ici après l’éclatement de la Fédération. Celle qui a vécu plusieurs vies est aujourd’hui exposée au Mémorial Modibo Keita.

Exhumé en 2015, à l’occasion du centenaire de la naissance du premier président malien, le véhicule, une épave qui avait subi les affres du temps, a fait l’objet d’un lifting opéré par le fils du seul mécanicien qui maîtrisait ce modèle. Une seconde jeunesse, 56 ans après sa construction, qui permettra de lui offrir un baroud d’honneur chez la belle-famille et la concession paternelle du Président Keita, une exposition d’un mois devant la Galerie Medina. Le mémorial a en projet la construction d’un box d’exposition pour cette voiture, ce qui permettra de mieux la conserver et de la valoriser. Le coût, estimée à 25 millions de FCFA, rend pour l’heure hypothétique sa réalisation, assure son directeur.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut