› Culture

17ème Festival de cinéma africain de Tarifa et Tanger : Une édition en salles et en ligne

De gauche à droite : Le député de la Culture de la province de Cadix, Daniel Moreno, le maire de Tarifa, Francisco Ruiz, la directrice du FCAT, Mane Cisneros et le conseiller municipal Francisco Terán. Crédits: fcat

La 17ème édition du festival de cinéma africain de référence dans les pays hispanophones aura lieu du 4 au 13 décembre à Tarifa, à Tanger et, pour la première fois, en ligne.

Tarifa, le 14 octobre 2020. Le festival de cinéma africain de Tarifa et Tanger (FCAT) a présenté sa 17e édition à la mairie de Tarifa, la ville la plus méridionale d’Europe continentale et la plus proche du continent africain. L’entité organisatrice, Al Tarab, a annoncé que le festival aura lieu du 4 au 13 décembre et offrira un programme hybride composé de séances présentielles dans ces deux villes du détroit de Gibraltar, ainsi que de séances en ligne par le biais d’une salle virtuelle sur la plateforme de streaming Filmin. Ce sera la première fois que ce festival, qui poursuit depuis 2004 son travail de promotion des cinématographies du continent africain, se tiendra partiellement en ligne et en automne, la crise sanitaire ayant obligé à suspendre l’édition prévue au printemps.

Les séances présentielles auront lieu entre le 4 et le 8 décembre à Tarifa et s’articuleront autour de cinq thèmes. La vingtaine de films projetés dans le cadre de ces séances seront hors compétition. Les projections seront complémentées par des rencontres avec des réalisateurs et des réalisatrices venus du continent et de la diaspora africaine en Europe, ainsi que des personnes expertes dans chacun des thèmes abordés. Parmi ceux-ci, se trouvent : la Guinée équatoriale ou le passé colonial espagnol en Afrique, les 60 ans d’indépendances africaines, le racisme systémique dans les pays occidentaux, l’humour dans les cinémas africains et, comme chaque année, les productions latino-américaines réalisées par des réalisateurs de la diaspora africaine en Amérique Latine, dans le cadre du cycle « La troisième racine ».

Source: FCAT

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut