› Économie

Mali – Lithium : Où en est le projet ?

A sample of the mineral lepidolite, a key source of lithium, mined in Finland. (Credit: iStock/ekakoskinen)

Le sous-sol malien regorge de richesses, a-t-on coutume d’entendre. Après l’or, bientôt c’est le lithium qui sera exploité dans le pays. Des potentialités localisées par le Ministère des Mines à Kayes, Kéniéba ou encore Bougouni. C’est pour la dernière citée que les études de faisabilité sont les plus avancées. À une cinquantaine de kilomètres de la ville de Bougouni se situe le Goulamina Project de l’entreprise australienne Mali Lithium. Elle a soumis en 2019 une étude de faisabilité au gouvernement, qui lui a donné quitus.

Le projet a une durée de vie initiale de 16 ans et la réserve en minerai est estimée à 31,2 millions de tonnes. Le Mali n’a pas encore chiffré les retombées économiques, mais il a su négocier un taux de rentabilité interne de 49,5%. « L’État y gagne aussi dans les taxes et impôts et éventuellement les dividendes », confie un conseiller technique du ministère des Mines. Il ajoute toutefois que le lithium étant un minerai pondéreux « il faut exploiter de gros volumes pour avoir des retombées ».

Dans le premier chronogramme, l’entreprise devait construire une usine d’ici la fin de l’année 2020 afin de débuter l’exploitation. Mais, elle a dû revoir ses plans à cause de la pandémie de la Covid-19. La loi stipule que la société minière dispose de trois ans pour construire son usine. Elle est, selon le département des Mines, en recherche de financements pour ce faire.

B.S.H.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut