Culture › Patrimoine culturel

ATT : Un livre de condoléances numérique

Après la mort d’Amadou Toumani Touré (ATT), le 10 novembre dernier, les hommages et remerciements ont afflué à l’endroit de l’ancien Président sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #attchallenge. Aujourd’hui, le cycle continue avec www.attmerci.ml, une plateforme qui permet de signer numériquement le livre d’or et de faire des témoignages. Son initiateur entend regrouper les messages recueillis dans un album de qui sera remis à la famille du défunt.

« ATT an bè sa i nofè (On mourra pour toi ATT, ndlr) était une phrase qui a marqué mon enfance. Aujourd’hui tu es parti, mais tu marqueras à jamais l’histoire du Mali et le cœur des enfants maliens. Le pardon est divin, que Dieu te pardonne ! ». Sa chance étant réduite de signer physiquement le livre d’or, cette habitante de Bamako rend hommage à l’ancien Président grâce à la plateforme www.attmerci.ml. Comme elle, ils étaient 775, venant du Mali et de l’extérieur, Congo, Égypte, Washington, Paris, Lyon, Koweït, etc. à avoir fait de même le 16 novembre à 11h47. Ce livre d’or numérique est l’idée d’un jeune développeur freelance de 23 ans, Yacouba Baby. « L’idée m’est venue en voyant le hashtag  #attchallenge, que les gens utilisaient sur Facebook et sur Twitter. Je me suis dit qu’au lieu de faire cela de manière dispersée, il fallait réunie ces plateformes en une seule. Et j’ai lancé www.attmerci.ml ».  

La plateforme était opérationnelle dès l’après-midi du dimanche 15 novembre, après « une nuit blanche à concevoir le site et l’achat du nom de domaine 35 000 francs CFA ».  De l’ancien Président Amadou Toumani Touré, Yacouba Baby retient l’amour de son pays. « Rien ne va sans l’amour de sa patrie. Peut-être que les gens l’ont mal compris, mais il s’est battu pour le Mali. Il a eu la chance de faire la paix avec son pays avant de partir ». Baby a en projet d’imprimer les condoléances et témoignages recueillis sous la forme d’un vrai livre d’or. « L’idée de ce registre de condoléances numérique, c’est  de pouvoir réunir dans un album imprimé tous les messages et les témoignages. Nous le remettrons ensuite officiellement à la famille du défunt Président ».

Détenteur d’une licence en génie logiciels et technologies web, Yacouba Baby explique que les messages sur la plateforme sont libres d’accès et de lecture. Le nombre de mots est illimité et il n’y a aucune modération. On écrit ce que l’on veut. 

Boubacar Diallo

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut