› Société

« Construire le Mali » : Le projet lancé

Le projet d’appui aux investissements de la diaspora « Construire le Mali », est entré dans sa phase active. Une cinquantaine de projets constitue la première cohorte des 100 projets qui bénéficieront de l’accompagnement. Au total une vingtaine aura droit à un fonds d’amorçage, par la cellule technique du codéveloppement, soutenue par l’Union Européenne et  l’Agence française de développement.

La cellule technique de codéveloppement crée  en 2010 a été rattachée au ministère des Maliens de l’extérieur pour assurer la coordination de toutes les activités concernant le développement et la gestion de la migration. L’une de ses missions est d’assurer la mobilisation des compétences financières et techniques de la diaspora pour le développement des localités d’origine.

La cellule technique a aussi un rôle de mise en relation pour mettre en synergie, diaspora, collectivité locale, ONG et association  pour des actions efficaces de développement.

Signé en 2019,  entre l’Union européenne et l’AFD, le projet en rapport avec «  la fixation des migrants au départ » a aussi pour objectif le développement local. Ses trois composantes concernent la fixation et le développement local, l’investissement productif et appuyer le développement dans les zones rurales, à travers notamment l’entrepreneuriat jeune.

Dans ce cadre, sont financés les projets productifs (aménagements agricoles, …) et les projets structurants (routes, marché, etc).

Pour le financement de ces projets, grâce à l’union européenne et l’AFD, la cellule technique  contribue à hauteur de 70%, la diaspora à 10%, les collectivités locales, les ONG ou associations locales à hauteur de 20%. Cette contribution de la cellule technique s’effectue dans une fourchette de  15 millions de FCFA au  minimum et un maximum de 30 millions de FCFA.

La deuxième composante est une belle aventure de partenariat avec les incubateurs pour former les porteurs de projets. Environ 30 projets seront sélectionnés et une vingtaine bénéficiera d’un fonds d’amorçage de 14 000 euros (Environ 10 millions de FCFA).

« Construire le Mali », c’est valoriser les potentialités de la diaspora pour un développement et aussi une manière de tirer profit de la migration régulière. Le programme qui a suscité un intérêt particulier, selon les incubateurs. Au total 376 dossiers ont été reçus et 120 répondaient aux critères. Les projets  retenus couvrent divers domaines dont l’agro business, le  E commerce, la culture, l’éducation, l’assainissement entre autres.

Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut