International › Afrique

Le Nigeria rouvre ses frontières après un an

Le Nigeria rouvre ses frontières terrestres, après plus d’un an de fermeture à ses voisins. L’annonce, rapportée par les médias locaux, est faite par le président Buhari, qui a autorisé la réouverture immédiate de certains postes-frontières, après que le pays se soit verrouillé à ses voisins de la sous-région, officiellement pour lutter contre la contrebande, surtout de riz, et les trafics d’armes et de drogue.

Ainsi, le 8 décembre dernier, le chef d’État nigérian avait déclaré : « lors de ma rencontre avec les gouverneurs d’État aujourd’hui, j’ai expliqué que la fermeture des frontières terrestres du Nigeria était en partie une tentative de contrôler la contrebande d’armes et de drogues. » Et, « Maintenant que le message est passé avec nos voisins, nous envisageons de rouvrir les frontières, dès que possible ». C’est désormais chose faite, bien que, informe le pays, cette réouverture n’exclut pas les restrictions de l’importation de produits comme le riz.

Il s’agira donc de reprendre le trafic aux frontières de Sèmè au sud-ouest du pays (avec le Bénin), d’Illéla au nord-ouest (avec le Mali), de Mfun au sud et de Maigatari au nord-ouest. Du côté de Sèmè, la décision a été très positivement accueillie, avec une grande foule qui a envahi, sous une pluie battante, le poste juxtaposé, a-t-on pu observer sur les réseaux sociaux.

Après ces quatre points d’entrée, quatre autres devraient être ouverts ultérieurement, d’ici la fin de l’année (31 décembre 2020), selon les compléments de la ministre nigériane des finances, Zainab Ahmed rapporté par Togofirst.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut