Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Formation Canal+ University : Promouvoir le cinéma africain

Canal+ University est une initiative mis en place il y a un an par le groupe canal+. Ce concept, vise à contribuer au développement du cinéma et de l’audiovisuel en Afrique francophone.

Canal+ University a pour objectif d’assister les jeunes talents en les mettant en avant. Le projet veut aider à détecter, former, accompagner et valoriser les jeunes talents dans le jeu d’acteur, la production et la réalisation. C’est dans ce cadre qu’une quinzaine de jeune vienne de  participer à une formation qui sera consolidé par le tournage d’une série télévisée.

Les quinze stagiaires n’ont pas beaucoup d’expérience voire pas, la formation d’une semaine était  avec le  comédien et artiste burkinabé Issiaka Sawadogo qui avait la charge de coacher ses jeunes talents.« Je suis venu pour partager mon expérience avec eux  c’était vraiment condensé, car il fallait prendre l’essentiel et faire le focus sur le projet qui les attend. » a expliqué M. Sawadogo. Les jeunes stagiaires vont bientôt s’engager dans la série « Dimanches à Bamako », cette série va refléter l’univers de  trois jeune filles qui se marient le même jour. Mais il y aura certains obstacles le jour du Mariage, ce qui va les pousser à aller voir un marabout pour trouver une solution.

Selon Badra Alou Dembélé, réalisateur à Banco production, cette série de 52 épisodes de 26mn sera particulière de par son thème. Il explique que la série est basée  sur une journée unique, c’est-à-dire le jour du mariage. Une première au Mali et même dans la sous-région.  Il assure qu’elle sera  une découverte, un apprentissage et fun pour les téléspectateurs. Le tournage de la série « Dimanche à Bamako » doit en principe commencer entre fin janvier début février et prendra fin entre au plus tard en mi-juillet, la diffusion sur le petit écran est prévue en fin 2021.

Pour le Directeur canal+ Moussa Tiemoko Daou, le concept Canal+ University est très important pour le groupe canal+ parce qu’ils l’utilisent de plus en plus afin de pouvoir mettre en avant la manne de ressource que nous avons en Afrique et en particulier au Mali. Il explique qu’à part les talents ce concept s’occupe également  de la formation  et de l’accompagnement  de tous ceux qui sont extrêmement important dans le métier de l’audiovisuel et du cinéma à savoir  les monteurs, les éclaireurs ou encore les JRI.

Maryam Camara

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut