International › APA

Le consulat général à Dakhla revêt un caractère politique et diplomatique significatif (ministre congolaise des AE)

L’ouverture d’un consulat général de la République Démocratique du Congo (RDC) à Dakhla revêt un caractère politique et diplomatique significatif et concrétise la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara, a affirmé, samedi à Dakhla, la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères congolaise, Marie Tumba Nzeza.Ce consulat général se veut un cadre administratif qui maintient le lien physique avec la communauté congolaise et un lieu de concertation et de promotion des relations économiques, commerciales, culturelles et scientifiques, a indiqué Mme Tumba Nzeza lors d’un point de presse conjoint avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, tenu à l’issue de l’inauguration de cette représentation diplomatique.

« Beaucoup de potentialités existent dans cette région, et nous espérons vivement que le geste étatique que nous posons aujourd’hui soit de bon augure pour un développement rayonnant et fructueux entre les deux pays », a-t-elle fait savoir.

Dans cette lignée, la cheffe de la diplomatie congolaise a indiqué que l’ouverture de ce poste consulaire est en réalité une nouvelle étape qui s’est ouverte dans les relations historiques et privilégiées qu’entretiennent le Maroc et la RDC, incarnées dans l’entente et la compréhension qui existent entre le Roi Mohammed VI et le président congolais, Félix Tshisekedi.

Mme Tumba Nzeza a souligné que ces liens ont consolidé les relations de fraternité et d’amitié unissant les deux pays et peuples depuis 1960, tout en réitérant la profonde gratitude du peuple et du président congolais au Souverain marocain pour l’assistance médicale apportée à son pays, afin d’aider les Congolais à se protéger et à combattre efficacement la pandémie du coronavirus.

Fidèle à ses principes, « la RDC a toujours rejeté toute velléité de balkanisation des pays africains en général et du Royaume du Maroc en particulier », a-t-elle poursuivi, précisant qu’en 1984, la République Démocratique du Congo s’est placée aux côtés du Maroc, lorsque le Royaume avait décidé de sortir de l’Organisation de l’Unité Africaine.

« Notre pays n’hésita pas un seul instant d’emboîter le pas au Maroc et de prendre ses distances vis-à-vis de l’organisation continentale, en suspendant sa participation à ses travaux pendant plus de deux ans », a-t-elle rappelé.

Parallèlement à ce soutien à l’intégrité et à la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara, il sied de rappeler la solidarité indéfectible que le Maroc a toujours manifesté envers la RDC, chaque fois que son intégrité territoriale était aussi menacée, a-t-elle soutenu, citant à cet égard la participation des soldats marocains aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies au Congo en 1960 et l’intervention des troupes marocaines au Zaïre (ancienne appellation de la RDC) en 1977 et 1978, en vue d’aider les forces armées zaïroises à bouter hors du territoire national les rebelles qui avaient attaqué la province du Katanga (alors Shaba), ainsi que la participation du Maroc avec un contingent dans la Mission de l’Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Dans ce cadre, elle a tenu à remercier le peuple marocain, « dont les fils ont versé leur sang, aux côtés de leurs frères congolais, pour défendre l’intégrité territoriale de la RDC », soulignant que son pays apporte et apportera son soutien dans les efforts de paix engagés par les autorités marocaines dans le Sahara marocain.

Mme Tumba Nzeza a, d’un autre côté, salué la récente décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara.

A cette occasion, le Consul général de la République Démocratique du Congo, Nestor Bamialy Wawa a été installé dans ses fonctions.

Depuis le début de l’année, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des consulats de Gambie, de Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée Bissau et de la République de Guinée Équatoriale, en plus de la République d’Haïti, premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un Consulat au Sahara marocain.

Aussi, les Etats Unis d’Amérique vont ouvrir un Consulat général à Dakhla après avoir reconnu officiellement la souveraineté du Royaume sur son Sahara.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut