Politique › Sécurité & Terrorisme

Mali – Bounty : MSF qui a assisté les blessés n’est pas en mesure de confirmer les circonstances des événements

Un travailleur MSF dans le centre de santé de Douentza. 2017. Mali. crédit photo Seydou Camara/MSF

Une ambulance de Médecins Sans Frontières (MSF) effectuant une référence médicale entre Douentza et Sévaré, dans le centre du Mali, a été arrêtée le mardi 5 janvier et retenue violemment et de longues heures par des hommes armés, entraînant la mort d’un des patients qui se trouvaient à bord, a annoncé Médecins Sans Frontières dans un communiqué ce jeudi. « Nous condamnons dans les termes les plus vigoureux toutes les formes d’entraves et de violences exercées contre les secours médicaux, nos patients et les membres de notre personnel », a déclaré Juan Carlos Cano, chef de mission de MSF.

Plus tôt cette semaine, les équipes de MSF avaient admis au Centre de santé de référence de Douentza, plusieurs blessés graves en provenance des villages de Bounty et Kikara, au nord-est de Douentza. Les patients, pour la plupart des hommes âgés de plus de soixante ans, présentaient des lésions dues à des explosions, des éclats de métal et des blessures par balles. Les équipes MSF, n’étant pas physiquement présentes au moment des faits, ne sont pas en mesure de confirmer les circonstances exactes de ces événements, autour desquels règne encore beaucoup de confusion.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut