› Société

Energie : Bientôt une campagne de lutte contre la fraude sur l’électricité

Crédit Photo: Arouna Cissoko

La société Energie Du Mali (EDM-SA) va lancer une vaste campagne de lutte contre la fraude sur l’électricité. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse mardi 9 février au Ministère des mines, de l’énergie et de l’eau. C’était en présence du ministre de tutelle ainsi que du directeur général de l’EDM.

En 2020, la société Energie Du Mali a perdu plus de 75 milliards de francs CFA et cela fait 30 ans qu’elle n’a pas bénéficié d’investissement alors que son coût de production est supérieur à son prix de vente. C’est dans cet écosystème qu’atterrit Lamine Seydou Traoré, le nouveau ministre des mines, de l’énergie et de l’eau. Décidé à faire changer la donne, il procède à un nettoyage à la tête de l’EDM et de SOMAGEP. «On ne peut pas rester les mains croisées face à une telle situation. C’est pourquoi j’ai instruit aux nouveaux dirigeants que j’ai nommés deux grandes orientations : la politique de maîtrise des coûts et la transformation du business model. Nous avons estimé qu’il faut mettre en place des dirigeants capables de mener ces politiques là pour d’abord réduire le déficit de ces sociétés à très court terme mais à moyen terme il faut quand-même parvenir à faire en sorte que ces sociétés produisent et deviennent rentables.», explique le ministre de l’énergie. Il poursuit en disant que la politique de  maîtrise des coûts passe d’abord par la lutte contre la fraude sur l’électricité: « Pour maîtriser les coûts, il faut avant tout lutter contre la fraude. L’EDM perd environ 7 milliards de francs CFA  à cause de la fraude. Ce sont des branchements illicites ou les manœuvres délictueuses sur les compteurs.  Donc il faut vraiment mettre un frein à cela. »

Mesures punitives

 La future campagne de lutte contre la fraude sur l’électricité passera par un plan d’assainissement de la base de données clientèle, à travers  une vaste opération de contrôle continue du réseau de distribution sur toute l’étendue du territoire. Selon Lamine Seydou Traoré, l’opération ne s’arrêtera pas en cours de chemin et désormais des mesures punitives s’appliqueront à tout fraudeur. « Et rassurez-vous, cette opération va être menée de jour comme la nuit et aucun client n’y échappera. La nouveauté dans cette lutte contre la fraude, concernera un système de traçage des fraudeurs. Désormais on leur appliquera des mesures punitives pour éviter qu’ils ne récidivent. Non seulement la personne court le risque de ne plus avoir de compteur EDM, mais aussi les fraudeurs et leurs complices seront poursuivis par les textes en vigueur. Donc globalement on va enlever le compteur, engager des poursuites judiciaires contre les abonnés indélicats et leurs complices. Et désormais on aura un fichier des abonnés indélicats ».

Le directeur général d’EDM, Oumar Diarra, estime que, ne pas lutter contre la fraude revient à endiguer tous les efforts entrepris pour le redressement de la société Energie Du Mali. « Ces clients fraudeurs ne seront plus traités comme des clients normaux de l’EDM. Ils pourront ne pas avoir l’électricité dès l’instant que la fraude aura été découverte. Nous comptons nous occuper beaucoup mieux des clients normaux que des fraudeurs », explique-t-il.

 Pour pallier les coupures intempestives d’électricité en période de chaleur qui arrive, le ministre s’est engagé à tout mettre en œuvre pour réduire les désagréments.

Boubacar Diallo

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut