› Politique

3 questions à Oumarou Diarra, Imam

Quel regard portez-vous sur l’immixtion des religieux sur le terrain politique ?

Je pense que l’immixtion des religieux sur le terrain politique est de nos jours une obligation pour tout citoyen épris de paix, de justice et surtout de ce souci de bien-être de la société, qui souffre tant. La religion est là pour la société, pour les hommes. Et la politique, c’est la gestion de la cité. Donc on ne peut pas dissocier la cité de ces éléments. Les religieux sont des éléments de la société à part entière. Ils sont des leaders d’opinion qui se soucient de l’organisation de la société. Et, face à l’insuffisance de ceux qui ont porté la chose politique pendant des années, il est très normal que d’autres leaders d’opinion apportent leur contribution, pour rectifier le tir.

Certains leaders religieux apportent leur soutien à des politiques lors des élections. Quel intérêt ont-ils à faire cela ?

Je pense que c’est dans le souci  d’avoir des dirigeants crédibles, pour leur confier la destinée de la cité. Mais, honnêtement, je sais qu’il y a également des vendeurs d’illusions qui profitent de leur position de religieux pour influencer les décideurs afin d’en tirer des profits personnels. Et je suis contre ce phénomène.

Vous comptez être candidat lors des législatives prochaines ?

Naturellement oui. Et pourquoi pas plus ? Le temps nous en dira davantage.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut