International › APA

Maroc : le ministère public s’attaque à la commercialisation illégale des médicaments

Le ministère public marocain s’attaque à la commercialisation illégale des médicaments et des produits pharmaceutiques non médicamenteux.Ainsi, le Procureur général du roi près la Cour de Cassation, président du ministère public, El Hassan Daki a exhorté les responsables judiciaires à lutter contre la commercialisation illégale de ces produits.

Dans une circulaire, le président du ministère public a appelé à la mise en œuvre des dispositions de la loi portant code du médicament et de la pharmacie, interdisant l’exposition à la vente et la vente des médicaments et des produits pharmaceutiques non médicamenteux au public, en dehors du cadre légal.

Cette question nécessite une attention particulière, à travers notamment le recours à la police judiciaire pour coordonner avec les services régionaux du ministère de la Santé ou les services centraux de la direction du médicament et de la pharmacie, pour le suivi et la surveillance de toutes les formes de vente et de distribution illégales de médicaments.

Pour rappel, l’article 55 portant code du médicament et de la pharmacie stipule que les lieux d’exercice de la pharmacie sont l’officine de pharmacie, les réserves de médicaments dans les cliniques et établissements pharmaceutiques.

De même, la fabrication, l’importation, l’exportation et la vente en gros des médicaments ne peuvent être effectuées que par les établissements pharmaceutiques industriels.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut