› Sport

BAL : L’AS Police veut rêver

Initialement prévue pour 2020, puis repoussée à cause de la Covid-19, la première édition de la Basketball Africa League débutera ce 16 mai au Rwanda.

Issue d’un partenariat entre la FIBA et la NBA, cette nouvelle compétition offrira « une vitrine aux joueurs d’élite de tout le continent, pour qu’ils puissent mettre en valeur leur talent, inspirer les fans de tous âges et utiliser le basket comme un moteur de croissance économique en Afrique », estime son Président, le Sénégalais Amadou Gallo Fall. 12 équipes de 12 pays différents vont s’affronter pour tenter de marquer l’histoire en devenant la première championne de la BAL. Parmi les prétendants au titre, l’AS Police, champion du Mali. Afin de bien préparer la compétition et de se mettre en accord avec les mesures sanitaires de la FIBA et de la NBA, il a été décidé fin avril de reporter les matchs de championnat des « Policiers ». L’AS Police occupait alors la deuxième place, devancé par l’Attar Club, qui lui infligé sa seule défaite de la saison en cours.

Croire en ses chances

La présence de la NBA accroit la médiatisation autour du tournoi. La chaine sportive américaine ESPN, dans ses prédictions, laisse à quai l’AS Police dès la phase de poules. Notamment parce que le club malien se retrouve dans le même groupe que deux favoris de la BAL : les Angolais du Petro de Luanda et les Marocains de l’AS Salé. Le média américain prévient toutefois que les Jaunes peuvent créer la surprise. Ces prédictions, les joueurs n’y prêtent guère attention. Et ils ne comptent nullement faire de la figuration à Kigali. L’équipe, qui s’est renforcée, vise même haut. Dans le sillage de leur meneur Badra dit Benoko Samake, les Policiers entendent atteindre les demi-finales au minimum. Il faudra confirmer cette envie dès le premier match de cette BAL, le 18 mai, pour les doubles vainqueurs de la Coupe du Mali, contre le Petro de Luanda, vu par beaucoup comme un sérieux candidat au titre. Ils enchaineront deux jours plus tard contre Salé, avant de clore la phase de groupes le 23 mai par une rencontre contre les Camerounais des Forces armées et police basketball (FAP). Un duel de « Policiers » qui pourrait entériner la qualification ou l’élimination de l’AS Police.

Boubacar Sidiki Haidara

Cet article a été publié dans Journal du Mali l’Hebdo n°318 du 13 au 19 mai 2021 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut