› Culture

Mali: annonce du décès de la cantatrice Tata Bambo Kouyaté ce lundi

L’annonce de son décès est tombée ce lundi 14 juin 2021. Une nouvelle que la presse a d’abord pris avec le recul avant de confirmer car on se rappelle qu’en septembre 2020, l’annonce de sa mort avait fait l’objet d’un fake news. Mais ce 14 juin 2021, la nouvelle est tombée comme un coup de massue, même si l’on sait que la cantatrice Tata Bambo Kouyaté s’est retirée de la scène pour cause de maladie, l’on se rappelle encore de son sourire en 2017 lors de la décoration des artistes maliens au rang desquels elle s’affichait fièrement.

Une grande voix de la scène s’est éteinte au Mali. Une perte qui vient s’ajouter au départ de l’actrice malienne Helène Diarra il ya seulement quelques jours. Le monde de la culture au Mali est encore frappé par un deuil avec le départ Tata Bambo à 71 ans. Eloignée des spectacles à cause de problèmes de santé récurrents depuis quelques années, l’artiste a bercé l’enfance de beaucoup de maliens avec sa voix et ses messages riches en enseignements et sagesse.

Fille de Djéliba Kouyaté, célèbre joueur de ngoni, Tata Bambo commence à chanter lors des différents évènements de quartier (mariages, baptêmes…) avant d’être chaperonnée par Falaba Issa Traoré qui lui apprend les diverses techniques vocales mandingues et la perfectionne. Au lendemain de l’indépendance du Mali alors qu’elle n’a que 12 ans, elle compose « Bambo » (1962), une dénonciation des mariages forcés. Ce titre, devenu son surnom, restera l’une des chansons les plus populaires de la musique mandingue.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut