› Économie

Ami Services : L’entreprise agro-alimentaire du Meguetan

À l’image des plus grandes success stories entrepreneuriales au monde, Ami Services est partie de rien pour se bâtir. Cette entreprise multiservices est née dans la ville historique du Meguetan, Koulikoro, de la sueur et l’audace du jeune Ousmane Diarra, diplômé de l’IPR-IFRA de Katibougou.

Ami Services est une entreprise agro-alimentaire basée sur la filière arachide (production, transformation et commercialisation), la restauration rapide (pâtés, sandwichs, brochettes et omelettes), à travers le modèle kiosque, et le conseil agricole. Tout est parti du constat par le jeune Ousmane Diarra du manque de telles prestations de services dans sa communauté. Il décidera d’en être l’initiateur alors qu’il n’est qu’en 2ème année de licence.

Ami Services est ainsi baptisée du nom de sa mère, Aminata Sidibé, une façon pour Ousmane de lui témoigner son amour et sa reconnaissance éternelle pour son soutien inconditionnel. « Partir de rien n’est pas chose aisée, surtout quand on est jeune. Au départ, il était très compliqué et très difficile pour moi de concilier mes études et la vie d’entrepreneur, en plus de toutes les difficultés financières que j’ai rencontrées », explique le jeune Ousmane Diarra.

Les particularités des produits de la jeune entreprise sont la qualité, l’hygiène et un accès facile et rapide. Il faut aussi noter le dévouement et le sérieux d’une équipe jeune et dynamique, ce qui fait toute la différence. Aujourd’hui, nombreux sont dans sa ville, affirme-t-il, ceux qui ne jurent que par Ami Services. Le promoteur ajoute : « notre désir le plus ardent de contenter et de satisfaire le moindre des besoins de notre clientèle, car le client, pour nous, est plus qu’un roi ».

Ami Services est aujourd’hui présente à Bamako et à Koulikoro. Elle a pour ambition d’étendre ses activités à d’autres localités en continuant d’innover et d’être toujours la plus proche possible de sa clientèle. Fier du soutien de sa famille, Ousmane estime que le secret pour percer dans ce milieu est « d’avoir en confiance en soi et de ne jamais abandonner ».

Yehiya Boré

 Cet article a été publié dans Journal du Mali l’Hebdo n°322 du 10 au 16 juin 2021 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut