Économie › Actualités Économie

Mali: célébration de la journée des Micros Petites et Moyennes Entreprises

Le 27 juin, la Journée des Micros Petites et Moyennes Entreprises (JMMPME) à l’instar de la communauté internationale sera célébrée au Mali. À cette occasion, l’association « Communauté des PME au MALI » en abrégée « MALIPMEPMI », en collaboration avec la Direction Nationale des Petites et Moyennes Entreprises (DNPME),  organisent une série d’activités les 26 et 27 juin 2021 afin de célébrer  avec les acteurs du développement économiques cette journée sous le thème : Accompagnement des PME maliennes dans un contexte de reprise économique et sociale post COVID-19.

pour davantage créer des opportunités et encourager les femmes intéressées ou engagée dans le secteur, le Mali devrait ainsi connaître une hausse du nombre de PME-PMI créées dans les chaînes de valeur agricoles, de cinq en 2021 à vingt en 2025 selon le document stratégique pays de la Banque africaine de développement publié en avril dernier.

La proportion d’emplois féminins (directs et indirects) devrait atteindre 35% en 2025. Pour ce faire, la Banque africaine de développement prévoit d’accompagner le Mali dans la création d’agropoles ou Zones spéciales de transformation agro-alimentaire (ZSTA) dans les grands bassins de production des régions de Ségou et San, Koulikoro et Sikasso pour  créer plus de valeur ajoutée et d’emplois durables en faveur des femmes et des jeunes malgré la situation d’insécurité qui fragile les déplacements des populations et la fluctuation de l’économie dans ces parties du territoire national.

Un article d’ecofin publié en avril dernier, explique que l’intervention de la Banque africaine de développement permettra également d’améliorer les infrastructures d’appui aux chaînes de valeur agricoles. Des investissements seront ciblés vers des infrastructures telles que l’aménagement de trois zones spéciales à Bamako, Ségou et San et la construction de 25 centres de transformation agricole dans les grands bassins de production ruraux.

Pour plus d’impact participatif des PME, aller vers la centralisation des informations financières des petites et moyennes entreprises comme certains pays voisins pourra donner un coup de pousse dans le suivi-évaluation de ce secteur porteur dans notre pays.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut