International › Afrique

CEDEAO: les Nations unies fédèrent leurs compétences pour lutter contre le changement climatique

De nombreux pays subsahariens abritent des “réfugiés climatiques”, victimes de la sécheresse.

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), en partenariat avec le Bureau de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), le Centre Régional de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) ont lancé, le 10 juin 2021, un groupe de travail régional des Nations Unies sur le changement climatique, l’environnement, la sécurité et le développement en Afrique de l’Ouest rapporte un communiqué reçu à la rédaction.

Le lancement du Groupe de travail régional fait partie des initiatives de l’UNOWAS suite à la demande du Conseil de sécurité des Nations Unies d’entreprendre une évaluation des risques dans la sous-région afin d’examiner les « incidences négatives du changement climatique » et d’aider les gouvernements et le système des Nations Unies à relever ces défis.

L’objectif du Groupe de travail régional des Nations Unies est de combiner les connaissances et expertise de ses membres pour promouvoir une réponse intégrée et harmonisée face aux risques liés au changement climatique en coordination avec la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en alliant le développement de la politique régionale avec les actions locales et nationales.

Même si le mandat de l’UNOWAS est axé sur la prévention des conflits, le 10 juin 2021, la Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mme Giovanie Biha, a estimé que chacun des ces acteurs doit avoir « des points d’entrée différents pour lutter contre le changement climatique en fonction de ses mandats respectifs. » Ainsi le groupe de travail devra unir ses compétences pour une coopération régionale fructueuse avec la CEDEAO »

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut