International › APA

Comores : le torchon brûle entre les Cœlacanthes et la fédération de foot

L’équipe nationale pointe du doigt l’amateurisme de la Fédération de Football des Comores (FFC) incapable de la mettre dans « les meilleures conditions » de préparation de la Coupe d’Afrique des nations 2021.L’Union des Comores se fissure au sujet de sa sélection nationale. Entre les Cœlacanthes et l’instance faîtière du football local, le courant ne passe plus. S’appuyant sur la déroute (5 buts à 1) de l’équipe nationale, « composée essentiellement de joueurs convoqués à la volée » pour pallier l’absence des cadres, en match de barrage de l’Arab Cup contre la Palestine, les Cœlacanthes ont décidé de « rompre le silence » en exprimant leur colère.

Les coéquipiers du gardien Ali Ahamada, dans un communiqué publié ce lundi, listent les maux qui rongent leur groupe. D’entrée de jeu, le collectif tient à signaler que la plupart des joueurs étaient disposés à répondre à la convocation de l’entraîneur pour cette rencontre contrairement à la déclaration de la Fédération de Football des Comores (FFC).

En outre, les footballeurs reprochent aux dirigeants de n’avoir pas organisé de matchs amicaux en juin dernier à l’instar de nombreuses sélections africaines. « Nous avions besoin, expliquent-ils, de nous retrouver pour savourer et préparer » notre première participation à la Can.

Pour les Cœlacanthes, ce retentissant exploit est « l’arbre qui cache la forêt » tant il y a « des flammes qui risquent de tout décimer si rien n’est fait ». Même si « l’argent n’a jamais été et ne sera jamais une motivation pour porter et défendre les couleurs » des Comores, l’équipe nationale aurait aimé que la fédération engage des discussions pour fixer les primes.

Mais celle-ci, signale le document, a fait la sourde oreille avant de s’enfoncer progressivement dans « une stratégie de mépris et de mensonges ». Si les Cœlacanthes soutiennent que « la gestion actuelle » du football comorien le « condamne à rester dans un amateurisme permanent », ils n’entendent pas se résigner à leur sort.

C’est pourquoi l’équipe nationale a invité, dans l’immédiat, la fédération à « œuvrer pour le changement » et non « pour des effets d’annonce sans lendemain ». Dans le même ordre d’idées, elle a appelé « à la responsabilité, à l’écoute et au respect mutuel » dans le cadre d’un dialogue constructif.

Les Comores, archipel situé au large de la côte Est de l’Afrique, ont obtenu, le 25 mars 2021, leur première qualification pour la grand-messe du football continental. Les Cœlacanthes, avec 9 points dans la besace, ont terminé deuxièmes du groupe G derrière l’Egypte. En six journées, le pays d’origine des chanteurs Soprano et Alonso a enregistré deux victoires, trois nuls et une défaite.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut