International › Afrique

Coopération économique: le Mali et le Sénégal relisent le pacte de Saly

C’est une rencontre stratégique  basée sur les flux économiques entre le Sénégal et le Mali qui se tient depuis le 28 juin 2021 à Bamako. Les deux pays amis et frères relisent ensemble le pacte de Saly. Pour la petite histoire, l’ensemble des acteurs de la communauté portuaire des deux pays voisin y compris les partenaires maliens, ont pris l’engagement à travers ce pacte en 2020 de travailler main dans la main pour optimiser les opérations et renforcer la compétitivité de la place portuaire de Dakar.

Le forum Economique Sénégalo-Malien tenu à Dakar, les 3 et 4 Juin 2021 a a été le lieu pour le secteur privé malien, grand partenaire du Port autonome de Dakar, d’inviter le Directeur Général du Port de cette institution portuaire, Aboubacar Sedikh Bèye à prendre part aux travaux de relecture du pacte. Objectif, examiner avec les partenaires maliens, les modalités de mise en œuvre de cet engagement de Saly, qui pourra contribuer au « positionnement du Port de Dakar, comme hub logistique régional au service des économies ouest Africaines » notamment sénégalaise et malienne.

Il s’agit, pour Mahmoud Ould Mohamed, chargé de l’Industrie et du Commerce au Ministre du Transport et des infrastructures, de parvenir à une meilleure fluidité du trafic sur le corridor Bamako-Dakar et une uniformisation des coûts et tarifs appliqués de part et d’autre à travers cette rencontre. Cela est nécessaire au regard de l’importance des échanges commerciaux entre le Mali et le Sénégal. «Plus de 80% des importations du Mali passent par le Port autonome de Dakar. Près de 90% de nos exportations transitent également par le même port. Conséquemment, une bonne partie des recettes du Port autonome de Dakar provient de ce trafic. C’est dire combien nos deux pays sont interdépendants au moment où la compétitivité devient de plus en plus rude, voire agressive», a souligné Mahmoud Ould Mohamed, rappelant qu’aujourd’hui, tous les ports de la sous-région se modernisent pour être davantage compétitifs.

La relecture du pacte de Saly apporte une valeur ajoutée au flux commerciaux entre les deux pays voisins de cette partie de l’Afrique. Les discussion ont eu lieu du 28 au 29 juin à Bamako avec des délégations de chaque pays.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut