› Économie

Dakar – Bamako : Un axe très important

Le 15 août, un camion malien percute un taxi à Kaolack au Sénégal. L’accident provoque le décès de 4 personnes et la colère des habitants de la localité. Ils s’en prennent à des camions maliens et causent d’importants dégâts. Les autorités des deux pays appellent rapidement au calme afin que les échanges entre voisins retrouvent la sérénité, pour les intérêts réciproques des deux parties.

Suite aux incidents et à la « riposte » de certains compatriotes maliens contre des camions sénégalais, le ministre malien des Transports et des infrastructures a appelé au calme et assuré que « les contacts sont pris avec les autorités sénégalaises pour faire toute la lumière sur ces incidents graves, qui n’honorent pas les excellentes relations de fraternité entre nos deux pays ». Compte tenu de l’importance de cet axe, les deux gouvernements ont très vite réagi. Car environ 70% du trafic des marchandises importées vers le Mali passe par l’axe Dakar – Bamako. Le gouverneur de Kayes, le Colonel Moussa Soumaré s’est déplacé à Diboli le 17 août pour rencontrer les transporteurs sénégalais et maliens afin de les assurer de la reprise rapide et fluide du trafic.

Un corridor important

Les importations de biens du Mali sont constituées essentiellement de produits énergétiques et de biens d’équipements. Et le commerce entre le Mali et les autres pays de l’UEMOA a connu une augmentation de 14,8% de la valeur totale des flux échangés, atteignant un montant de 1 341 milliards de francs CFA en 2019.

Les importations communautaires du Mali mettent en évidence le Sénégal et la Côte d’Ivoire comme principaux fournisseurs. Leurs parts respectives dans les importations totales du Mali étaient de 19,1% et 11,4% en 2019.

Ces importations sont portées par les produits pétroliers (27,5%), les matériaux de construction (4,0%) et les produits alimentaires (2,8%). Ils ont représenté respectivement 74,6%, 10,9% et 7,5% du total des importations en provenance de l’Union. Le Mali importe également beaucoup de ciment du Sénégal, matière dont le prix a récemment connu une flambée, obligeant le ministre de l’Industrie et du commerce Mahmoud Ould Mohamed à se déplacer en juin au pays de la Teranga afin que l’approvisionnement du marché malien soit doublé. Lors de ce déplacement, le Directeur du Commerce intérieur du Sénégal Oumar Diallo avait affirmé « tout ce qui touche le marché malien touche indirectement le marché sénégalais et vice-versa ». D’où la nécessité de garder de saines relations pour des raisons économiques.

Fatoumata Maguiraga

Chiffres

70% : Du trafic de marchandises au Mali passe par Dakar-Bamako

19% : Importations du Mali depuis le Sénégal en 2019

1 341 milliards : Flux entre le Mali et les autres pays de l’UEMOA en 2019

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut