› Économie

Corridor Dakar-Bamako : Reprise du trafic routier 

« Pour une meilleure gouvernance du corridor Dakar –Bamako, les deux délégations ministérielles conviennent de reprendre immédiatement le trafic routier entre le Mali et le Sénégal », ont annoncé hier mardi 24 août dans un communiqué conjoint, les autorités sénégalaise et malienne suite à une rencontre tenue à Diamniadio après l’interruption du trafic routier inter-Etats entre les deux capitales, consécutive à un accident de circulation routière survenu le 15 aout  à Kaolack.

Les deux délégations étaient composées, côté sénégalais,  du ministre des Infrastructures, des Transports et du désenclavement, Mansour Faye et du Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et  des Sénégalais de l’Extérieur et , côté malien, du ministre des Transports et des infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko et celui des Maliens établis à l’extérieur  et de l’intégration africaine, Alhamdou AG Ilyene.

Elles ont recommandé la « construction et la mise en service des aires de repos et de stationnement sur le corridor Dakar-Bamako et l’amélioration de la fluidité du trafic », en veillant au respect des normes de sécurité routière et dispositif communautaire en matière de limitation de postes de contrôle, afin de « lutter contre les tracasseries ».

Tout en réaffirmant leur engagement à garantir la libre circulation des personnes, des biens et services entre les deux pays en relation avec les autorités administratives locales, les autorités sénégalaise et malienne veulent également « redynamiser les comités nationaux de facilitation et d’assistance sur le corridor Dakar –Bamako et respecter les dispositions réglementaires édictées par les instances communautaires (UEMOA et Cedeao) dans le secteur des transports routiers ».

Pour rappel, suite aux tensions entre conducteurs routiers du Mali et du Sénégal, après l’accident de Kaolack qui a fait 4 morts et 2 blessés, le Syndicat national des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali (SYNACOR) avait annoncé le 18 août 2021 la suspension du  trafic routier entre les deux pays.

Mohamed Kenouvi

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut