› Culture

Déné Issébéré : bientôt une ode à son père

C’est en musique et en poésie que Déné Issébéré a souhaité rendre hommage à son père, non moins poète, Hamadoun Ibrahima Issébéré. Parce que « les livres de ce grand auteur de notre patrimoine malien n’étaient plus disponibles à la lecture depuis très longtemps pour ses compatriotes ». Et aussi parce qu’il rêvait de voir sa fille « mettre sa poésie en musique ».

Le projet artistique en cours a déjà permis la sélection de poèmes (anciens et inédits) qui seront tous publiés dans un nouveau recueil. Parmi eux, la chanteuse en a choisi un certain nombre qu’elle a mis en musique.

Actuellement, « les poèmes sont enregistrés et nous sommes au niveau du mixage, avant la masterisation. L’étape suivante sera d’imprimer des clés USB et d’intensifier la promotion », explique Déné Issébéré. 

C’est ainsi que l’idée d’un financement participatif a été lancée. « L’idée du financement participatif est venue de l’envie de donner la possibilité au maximum de personne de participer à la réalisation du projet », ajoute la chanteuse.

Pour mener à bien ce projet artistique, Déné a fait appel à plusieurs talents de différents domaines, pour souligner que « l’artiste dans l’âme » qu’était son père « aimait toutes les formes d’expression artistique ».

Une pléiade d’artistes

Les invités viennent de divers horizons. « Majoritairement », ils ont côtoyé le poète « de près ou de loin ». Parmi eux, feue Maïmouna Hélène Diarra, une élève et une très grande fan de son père, « qui a d’ailleurs été la première à faire le déplacement au studio. Elle devait faire une interview concernant le projet mais nous a malheureusement quittés avant », confie Déné Issébéré.

Le comédien Hamadoun Kassongué fait aussi partie du casting, tout comme « des amis d’enfance qui l’ont connu », les rappeurs Amkoulel et King Massassy. Le «  grand guerrier Cheick Tidiane Seck » fait aussi partie de l’aventure, ainsi que l’écrivaine Fatoumata Keïta. D’autres participations, comme celles de l’ambassadeur itinérant du Sénégal (ancien Président de SOS Racisme) Fodé Sylla et de l’ancien ministre de la Culture Cheick Oumar Sissoko ont aussi été sollicitées, et c’est avec la maison d’édition Cauris que se prépare la publication du livre.

Ce projet, que l’artiste veut « national », veut rendre hommage à l’artiste de la manière la plus complète, car il était un grand mélomane et adorait théâtre et cinéma, pour le faire découvrir au maximum de personnes en utilisant plusieurs supports et faire voyager son œuvre à travers le monde en proposant un bel objet cadeau.

Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut