Société › Justice

Mali : des syndicats de magistrat accuse la Cour suprême de surclasser ses prérogatives

 Dans une note datant du jeudi 26 août 2021, l’Association Malienne des Procureurs et poursuivants (AMPP) et la Reference Syndicale des Magistrats (REFSYMA), accablent la cour suprême d’outrepasser ses attributions. D’après eux, la saisie de l’affaire des anomalies et irrégularités relevées dans les rapports de vérification du Bureau du vérificateur General en 2014, accablant de hautes personnalités dans l’achat de l’avion présidentiel, des équipements et fournitures militaires est une violation de la loi. Elle relève, à les en croire, de la haute cour de justice qui doit être saisie par les députés de l’Assemblée nationale, selon, la constitution et la charte de la transition. À cet effet, considérant que l’arrêt de la cour constitutionnelle refusant aux membres du Conseil National de la Transition (CNT) la qualité de député, « seule donnant pouvoir de statuer sur des questions de mise en accusation des personnalités justiciables de la haute cour de Justice », la Cour suprême ne peut « sous quelque motif ou considération, au risque de basculer la République vers un gouvernement des juges prendre en charge l’affaire », dénoncent-ils. Ils accusent en outre la Cour suprême du Mali d’être instrumentalisée « pour fausser les règles du jeu démocratique, en prévision des prochaines compétitions électorales », en l’occurrence la présidentielle. 

Aly Asmane Ascofaré

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut