› Économie

Smart Card: plus de sécurité pour vos véhicules

Sécuriser les engins à 2 roues et autres véhicules grâce une solution de géolocalisation et offrir de nombreux autres services aux particuliers et aux professionnels, c’est l’objectif que s’est assigné Smart Card. La société, qui a entamé ses activés il y a 5 ans, est désormais engagée dans son extension dans la sous-région et au-delà.

Les traceurs GPS existaient mais n’étaient pas adaptés aux engins à 2 roues qui circulent chez nous et dont le nombre connaît une croissance exponentielle depuis plusieurs années. C’est le constat qui a poussé Mahamane Timbo, informaticien, à imaginer cette solution. « Nous avons donc développé une solution adaptée aux réalités locales », explique le Directeur de Smart Card.

Pour les motos, il s’agit de l’installation d’un appareil et de la création d’un accès au client via l’application qui lui permet de suivre l’ensemble des informations : la position en temps réel, les déplacements, les temps de conduite, les excès de vitesse, les arrêts, etc. Parmi les mesures de sécurité, la possibilité de suivre à distance le moteur. Ainsi, en cas de vol, le client a la possibilité de bloquer le moteur avant de récupérer sa moto.

La solution développée pour les véhicules s’adresse surtout aux transporteurs et aux ONG qui équipent leurs engins en fonction de leurs besoins. De la gestion de la flotte, à la gestion du carburant en passant par la géolocalisation ou la gestion de la température pour les camions frigorifiques, nombre de services personnalisés ont été développés.

Environ 2 000 motos, dont 80% propriétés de professionnels (Taxis motos) font aujourd’hui appel aux services de la société, qui enregistre de 50 à 100 nouvelles installations hebdomadaires.

En contrepartie, le client s’acquitte d’un abonnement mensuel dont le montant varie, en fonction du nombre et du type de véhicules et des services fournis, de 3 000 à 5 000 francs CFA.

Grâce à son succès, avec environ 100% des motos retrouvées en cas de vol, l’entreprise enclenche son extension à d’autres régions du Mali. Une succursale a été déjà lancée en Guinée. Le Niger et d’autres pays suivront bientôt.

Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut