International › Afrique

Guinée: le coup d’état se confirme

Dans une déclaration à la télévision nationale guinéenne, le colonel Mamady Doumbouya a annoncé l’arrestation du président Alpha Condé à la suite du coup d’Etat mené par les forces spéciales ce dimanche matin. Un putsch motivé selon lui par la gabegie financière, la pauvreté, la corruption endémique et l’irrespect des principes démocratiques. Il a décidé de « dissoudre » la Constitution et annoncé la fin de la personnalisation de la vie politique guinéenne pour la confier au peuple.  Le gouvernement et les Institutions sont dissouts. Une concertation nationale est annoncée pour la mise en place d’une transition inclusive. Les frontières terrestres sont fermées pour une semaine. Les militaires auteurs du coup d’État sont réunis au sein de qu’ils appellent le comité national de rassemblement et du développement.

En matinée es tirs ont été entendus ce dimanche près du palais présidentiel ce dimanche à Conakry la capitale guinéenne. Des forces spéciales ont été déployées sur plusieurs artères de la ville. Selon France 24, l’accès au seul pont reliant le continent à la presqu’île de Kaloum, l’un des quartiers de la ville, qui abrite le palais présidentiel et la plupart des ministères, et de nombreux soldats, certains lourdement armés, se sont déployés autour de la présidence. Un haut responsable gouvernemental a déclaré que le président Alpha Condé était sain et sauf, sans donner d’autres détails.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut