› Société

Enseignement supérieur : grève en gestation

Le Syndicat national de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNESUP) menace d’observer une grève de cinq jours, reconductible, du lundi 4 au vendredi 8 octobre 2021. L’annonce a été faite via un préavis de grève datant du 17 septembre 2021 adressé à Madame le ministre du Travail, de la fonction publique et du dialogue social. Le syndicat dénonce, entre autres, la lenteur artificielle dans l’application des points 2 et 4 du Protocole d’accord du 18 mai 2017, le retard dans la mise en œuvre du procès-verbal de conciliation du 7 janvier 2021 et dans la mise en œuvre du rapport du 6 mai 2021 de la Commission technique de relecture du Statut des enseignants-chercheurs et de son décret d’application, le retard chronique dans le payement des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens et « le blocage artificiel au Secrétariat général du gouvernement de l’Ordonnance sur les deux nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650, l’augmentation de 2 ans de l’âge de départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs seniors et du décret d’application relu du Statut de ces enseignants », explique le Secrétaire général du syndicat, le Pr Abdou Mallé. À cet effet, le SNESUP exige l’application « immédiate et intégrale » des points d’accord contenus dans le procès-verbal de conciliation du 26 août dernier. Sans quoi le syndicat projette de reconduire sa grève du 11 au 15 octobre 2021.

Aly Asmane Ascofare


4

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut