International › APA

Afrique du Sud : le taux de pension se maintient à 3,5%

Le taux de rachat ou de pension de l’Afrique du Sud restera à 3,5% pour le troisième trimestre, a annoncé, ce vendredi, le gouverneur de la Banque centrale, Lesetja Kganyago.Ce taux a un impact sur le montant des intérêts payés par les particuliers sur leurs prêts. Lorsque le taux de rachat augmente, les taux d’intérêt augmentent également, a indiqué Kganyago.

Il a révélé que la trajectoire implicite du taux trimestriel de la politique monétaire prévoit une augmentation de 25 points de base au quatrième trimestre de 2021, avec des hausses prévues en 2022 et 2023.

« Ces taux de pensions reflètent une orientation politique très accommodante jusqu’à la fin de la prévision…maintenant des conditions financières favorables à la demande de crédit alors que l’économie continue de se redresser », a-t-il souligné.

Et d’ajouter : « Des anticipations mieux adaptées de l’inflation future pourraient maintenir les taux d’intérêt à un niveau plus bas pendant plus longtemps et peuvent être réalisées en atteignant un niveau de dette publique stable, en augmentant l’offre en énergie, en modérant l’inflation des prix administrés et en maintenant l’inflation des salaires à un bas niveau pendant la reprise ».

M. Kganyago a également annoncé que l’économie domestique a connu une croissance de 4,2% et de 4,7% au cours des premier et deuxième trimestres de 2021.

Il a expliqué que ces résultats reflétaient de meilleures performances de croissance sectorielle et des termes de l’échange robustes, ajoutant que « les prix des produits de base ont été extraordinairement élevés, soutenant les gains de revenus malgré des prix du pétrole un peu plus élevés ».

« Bien que davantage de Sud-Africains aient réintégré le marché du travail avec la reprise de l’activité économique, la perte d’emplois laisse entrevoir un ajustement persistant et une faiblesse durable dans certains secteurs », a conclu gouverneur de la Banque centrale sud-africaine, Lesetja Kganyago.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut