› Politique

Diplomatie: la Russie veut intensifier la coopération bilatérale avec le Mali

Le 11 novembre 2021, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’entretiendra avec le Ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop, alors en visite de travail à Moscou du 10 au 12 novembre.

 

Au menu des échanges entre les deux hommes lors de cette visite de travail: la situation de crise que traverse le Mali, la lutte contre le terrorisme. Un chantier sur lequel le Mali travaille depuis une décennie avec des pays voisins et amis ainsi que la communauté internationale dans son ensemble à travers les forces en présence sur le territoire malien et sous-régional. La position stratégique du Mali au Sahel va sans doute s’inviter aux discussions.

 

Coopération

La Russie prévoit d’intensifier la coopération bilatérale dans plusieurs domaines notamment politique, commercial, économique, social et entre autres. Les pourparlers porteront notamment sur les perspectives du renforcement du partenariat d’affaires, notamment dans les secteurs tels que l’exploitation des réserves minières, l’énergie, l’infrastructure et l’agriculture.

Par ailleurs, la coopération bilatérale entre le Mali est une histoire qui remonte aux années 60. La Russie a par exemple intervenu dans plusieurs secteurs notamment infrastructurels, économique et social. En 1960 en ce qui concerne la formation universitaire et dans d’autres spécialités scientifiques voire militaire, la Russie a ouvert ses portes universitaires aux six premiers étudiants d’une longue liste. Aujourd’hui, le chiffre a grossi en nombre et l’on estime à 10000 étudiants maliens formés dans ce pays.

Lors de la rencontre de novembre 2021, il est aussi prévu d’analyser les perspectives de la coopération entre les deux pays à l’ONU et dans d’autres formats multilatéraux ainsi que l’avancement de la coopération russo-africaine au vu de la préparation du deuxième sommet Russie – Afrique en 2022.

Sur le plan économique, avant 2016, la Russie ne comptait que 5 milliards de dollars d’investissements sur le continent africain, loin derrière la Chine qui se chiffrait à près de 130 milliards de dollars. Mais en 2018, les échanges russes avec le continent africain s’élevaient à 20 milliards de dollars.

 

L

Sur le plan économique

En 2019, la Russie a commencé à inquiéter certains de ses voisins avec le Sommet de Sotchi pour avoir élargie et renforcé sa coopération dans certains secteurs. Sur le plan économique, avant 2016, la Russie ne compatit que 5 milliards de dollars d’investissements sur le continent, loin derrière la Chine qui se chiffrait à près de 130 milliards de dollars. Mais en 2018, les échanges russes avec le continent africain s’élevaient à 20 milliards de dollars.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut