Sport › Football

Football: la bonne santé des équipes maliennes

Les derniers résultats enregistrés par le football malien sont encourageants, aussi bien pour les clubs que les sélections nationales.

Elles ont effacé leur match aller au goût de défaite. Après une contreperformance 2-2 à domicile face aux Guinéennes, l’équipe nationale féminine du Mali s’est imposée à Conakry 2-0 en match qualificatif pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, qui se tiendra au Maroc en 2022. Tout n’est pas encore acquis, mais un cap vient d’être franchi, sans l’apport de la meilleure buteuse de l’histoire de la sélection, Bassira Touré, écartée pour « indiscipline », ce qu’elle conteste. L’objectif est de se qualifier, ce que leurs homologues masculins ont déjà réussi. Ils débuteront leur compétition le 12 janvier 2022 face à la Tunisie. En attendant, un mois de novembre important les attend. Face au Rwanda et à l’Ouganda les Aigles devront confirmer leur première place pour participer au second tour, qui regroupera les dix meilleures nations en compétition pour l’une des cinq places qualificatives au Mondial 2022 au Qatar. « Maintenant ou maintenant » pour cette génération louée pour sa qualité et qui vise l’Histoire si elle devient pionnière en qualifiant le Mali pour une Coupe du monde. Elle serait peut-être bien inspirée de suivre l’exemple du Binga FC, la surprenante équipe de deuxième division malienne qui n’a pas froid aux yeux. Mals embarqués après une défaite initiale (1-0) à Bamako, ses jeunes se sont finalement imposés aux tirs-aux-buts face aux Burkinabés de l’AFSA Yennenga. Ce qui les qualifie pour le tour cadrage de la Coupe de la Confédération africaine, dernière étape avant les phases de groupe. Le club de la commune V du District de Bamako veut continuer à rêver et jouera contre un « reversé » de la Ligue des champions. Un nouveau défi pour cette équipe, véritable poil à gratter.

Désillusion

Le Stade malien avait dû s’employer dur pour en venir à bout en finale de Coupe du Mali juin. Deux penaltys avaient bien aidé, il faut le souligner. Pour les Blancs malheureusement, le destin est tout autre : ils ont une nouvelle fois échoué à se qualifier pour la Ligue des champions, après leur élimination une nouvelle fois par le Horoya AC guinéen, comme ce fut déjà le cas il y deux ans.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut