Sport › Football

Championnat national: les deux favoris et les autres

Le championnat national de football Ligue 1 démarre ce 12 novembre. Après une saison particulière, au format de deux groupes suivi d’un Carré d’as pour déterminer le champion, 18 clubs vont cette fois-ci s’affronter, en aller et retour, au cours de 36 journées afin de remporter le titre.

Pour cette nouvelle cuvée, le Stade Malien et le Djoliba AC sont toujours les favoris pour la victoire finale, le suspense ne résidant que dans le fait de savoir lequel des deux plus grands clubs du football malien sera le vainqueur. Depuis 1992, seules ces deux équipes ont inscrit leur nom au palmarès. Le Stade Malien a même glané les six dernières éditions qui sont allées à leur terme.

Comme un air de déjà vu

Chez les autres concurrents, qui pourraient tropicaliser la célèbre formule de l’ancien buteur anglais Gary Lineker, faisant toujours de l’Allemagne le « vainqueur à la fin », la pré-saison des Blancs et des Rouges n’invite guère à penser différemment. Le Djoliba AC a remporté le week-end dernier la Coupe de la Ligue en battant le Yeleen Olympique (5-4) aux tirs aux buts. Plus tôt, le Stade Malien avait quant à lui battu le Binga FC, également aux tirs aux buts, après un score nul de 0-0 à l’issue de la rencontre.

Outsiders inattendus

La surprise pourrait venir d’équipes sur lesquelles beaucoup n’auraient pas misé jusqu’à aujourd’hui. Comme l’Afrique football élite (AFE), qui va jouer sa première saison au sommet, et le Yeleen Olympique. Un nouveau promu et un autre qui en est à son deuxième exercice. Le Yeleen Olympique, dont l’ancien buteur Fréderic Oumar Kanouté est l’ambassadeur, a connu une énorme désillusion en fin de saison, distancé lors de la dernière journée par les Onze créateurs de Niaréla alors qu’il n’avait qu’à assurer sa place. Mais cette équipe peut miser sur ses talentueux jeunes qui pourraient frapper un grand coup cette année. Le titre serait très utopique, selon  plusieurs observateurs, mais pas une place sur le podium. Les Yeleenois partagent avec l’AFE l’envie de bousculer la hiérarchie établie. Club qui a notamment formé El Bilal Touré, international malien qui évolue à Reims, AFE ouvrira le bal de la saison contre un autre club historique du championnat, l’AS Réal. L’occasion de déjà affirmer ses ambitions.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut