› Économie

Commerce équitable : contribuer au développement durable

Les journées du commerce équitable tiennent leur deuxième édition ces 18 et 19 novembre 2021. L’initiative destinée à promouvoir le concept et assurer l’épanouissement de ses acteurs réunit autorités et acteurs de différentes localités du Mali. La rencontre vise aussi à renforcer l’impact de ce commerce grâce à l’implication effective des autorités.

Le collège pour le commerce équitable (CCM-AOPP) est une association des organisations paysannes certifiées équitables et bio équitables qui œuvre depuis 2016 pour la valorisation des produits agricoles porteurs sur le marché équitable et bio équitable. Il compte 185 organisations  de base reparties entre les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et compte 32 000 membres dont 80% de femmes.

Ses acteurs évoluent dans les filières karité, anacarde, mangue, sésame, fonio, arachide, coton ainsi que les produits artisanaux.

Avec des volumes de ventes estimées en 2020 à 785 tonnes de beurre de karité certifiées, 5 755 tonnes de mangues, 1 450 tonnes d’anacarde, 8 000 tonnes de sésames certifiées biologiques, les acteurs maliens se réjouissent de l’engouement suscité. Avec ses effets positifs sur le plan social et environnemental, le commerce équitable constitue un facteur efficace de lutte  contre la pauvreté et de protection de l’environnement, selon ses acteurs.   

Sa promotion au Mali est assurée notamment grâce à l’appui du programme sous régional équité  de l’ONG Agronomes et vétérinaires sans frontières,  basé dans 6 pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Mali. Un programme qui utilise le commerce équitable comme levier d’accélération des transitions écologiques, des modes de production,  et de transformation. Il vise à consolider les écosystèmes des filières certifiées  commerce équitable et appuie aussi  la structuration des organisations œuvrant dans ce sens. Elle assure en outre la promotion de l’égalité homme femme et l’insertion des jeunes dans la filière commerce équitable.

L’ONG a appuyé les acteurs du commerce équitable de 2017 à maintenant à travers des formations dans la maîtrise des pratiques écologiques, des voyages d’échange, l’organisation de foire et la signature d’une convention de financement le 20 octobre 2020. La dynamique permet de professionnaliser et d’assurer l’autonomisation des acteurs dans une approche de protection de l’environnement et de la biodiversité et le développement durable. 

Le concept permet aussi de garantir un prix minimum garanti  et une prime  équitable pour le développement communautaire, à travers la construction d’école, de centre de santé et la dotation des communautés  en eau potable.

Ces journées ont pour but de sensibiliser le grand public et les autorités qui ont saisi l’occasion pour  rappeler  que c’est une opportunité de disposer de produits de qualité et sains. Et avec les changements climatiques, nous avons «  intérêt à aller vers ce type de production », ont ajouté les autorités.

Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut