› Politique

Issa Kaou Djim : condamné à 6 mois avec sursis et une amende de 500 000 F CFA

Le verdict du jugement du Président du parti Appel Citoyen pour la réussite de la transition (ACRT) est tombé cet après-midi de 3 décembre 2021. L’ex 4ème vice-président du Conseil National de Transition est déclaré coupable par le tribunal de grande instance de la commune IV pour « atteinte au crédit de l’Etat et injure commise via les réseaux ». Il écope de six mois d’emprisonnement avec sursis et d’une amende de 500.000 Fcfa.

Interrogé à sa sortie d’audience, M. Djim n’a pas souhaité s’exprimer sur sa sentence laissant « au peuple d’en juger ». Il a tout de même tenu à remercier toutes les personnes et la classe politique qui l’ont soutenu et a appelé à l’union sacrée autour de la réconciliation et le vivre ensemble, ainsi qu’à aider nos forces armées et de sécurité à faire face à la menace terroriste. « En tant que politique nous estimons qu’il faut aller à l’essentiel. L’essentiel c’est de créer la véritable condition de réconciliation. Tous ceux qui ne nous ont pas compris, nous respectons leur position. Ce qui nous ont vilipendé, insulté, nous leurs pardonnons », assure-t-il.     

Aly Asmane Ascofaré 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut