› Économie

Crise CNPM : suite mais pas fin…

La Cour Suprême du Mali « par arrêt rendu ce jour le 23 décembre 2021 à entériner définitivement la rétraction de l’ordonnance gracieuse qui a permis l’installation de Diadié Sankare dans les locaux du CNPM », alerte, notre confrère Kassim Traoré, sur sa page Facebook. Une décision de la plus haute juridiction du pays qui conforte celle prise le 4 octobre dernier, dans une audience publique, le tribunal de Grande Instance de la Commune IV du District de Bamako. Ce dernier avait déclaré « nuls et de nul effet les  résultats du scrutin du 26 septembre 2020 relatifs à l’élection du Président Diadié dit Amadou Sankaré et des membres du bureau du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) » et « annule l’élection de Mamadou Sinsy Coulibaly et les membres de son bureau par l’Assemblée générale du 08 octobre 2020 ». C’est donc un retour à la case départ pour une affaire qui défraie la chronique depuis septembre 2020.

Aly Asmane Ascofaré 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut