› Économie

Le fonio malien à l’assaut du marché américain

Le fonio est une céréale de plus en plus prisée sur les marchés en dehors de l’Afrique. Un projet conjoint de l’unité industrielle Mali Shi et de la société américaine Yolélé ambitionne d’ouvrir davantage le marché américain au fonio malien. C’est une nouvelle perspective pour la première usine de transformation de beurre de karité au Mali, qui a démarré ses activités en mars 2021. L’objectif est d’atteindre 2 400 tonnes de nouvelles exportations d’ici 2,5 ans, pour une valeur de 5 millions de dollars.

« Le potentiel du marché du fonio et produits connexes aux États-Unis est largement inexploité », a déclaré Pierre Thiam, cofondateur avec Philip Teverow de Yolélé. Le fonio entre dans la catégorie des « superaliments », des céréales anciennes, du patrimoine et des produits sans gluten, a ajouté le chef Thiam. Outre ses bienfaits nutritionnels et culinaires, il offre aussi d’importantes opportunités de création d’emplois en Afrique de l’Ouest, surtout pour les femmes.

Selon les projections, environ 14 000 emplois agricoles seront créés dans le cadre du projet au Mali, avec des ressources de 4,5 millions de dollars de ventes collectives pour les petits exploitants.

Pour réaliser ce projet, Mali Shi et son partenaire ont obtenu une subvention en co-investissement de 1,9 million de dollar de West Africa Trade and Investment Hub de l’USAID. Ils entendent mobiliser un financement supplémentaire de 11,6 millions de dollars, de sources privées, pour développer une chaîne d’approvisionnement en fonio et établir des liens directs avec le marché américain.

Fatoumata Maguiraga et Commodafrique

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut