International › APA

Lutte contre le jihadisme : le Niger s’arme en Turquie

Le président Mohamed Bazoum est depuis mercredi à Ankara pour visiter les principaux fleurons de l’industrie de l’armement turque.Ramener la sécurité au Niger. C’est la mission première de Mohamed Bazoum pour son quinquennat. Le successeur de Mahamadou Issoufou veut se donner les moyens de ses ambitions.

Voilà le motif de sa visite de cinq jours en Turquie. Dès son arrivée à Ankara, le chef de l’État nigérien s’est rendu dans d’importantes industries militaires. Mohamed Bazoum a ainsi eu « deux séances de travail avec les responsables des sociétés BAYKAR (drones TB2) et HAVELSAN (système de radar, de reconnaissance, de sécurité et de surveillance des frontières) », informe la Présidence nigérienne.

Niamey a déjà passé commande auprès de BAYKAR. Selon la source, plusieurs drones seront reçus dans les mois à venir et vont certainement permettre aux populations vivant dans certaines zones marquées par l’insécurité de vivre avec plus de sérénité. Ces armes modernes sont actuellement utilisées par les forces ukrainiennes pour détruire des véhicules blindés, des systèmes de missiles et des camions russes.

Dans le complexe industriel militaire d’Ankara, Mohamed Bazoum a aussi fait halte à TUSAS. Depuis quelques mois, un contrat d’acquisition pour la fourniture d’avions de guerre livrables « très bientôt » lie le Niger et cette entreprise.

En outre, NUROL a organisé pour ce chef suprême des armées « une démonstration du type de blindés commandés par le Niger et qui sont en cours de fabrication ». Ce n’est pas tout. Le pays sahélien figure également dans le carnet de commande de ROKETSAN spécialisée dans la fabrication de missiles et de roquettes intelligentes.

Les séances de travail de Mohamed Bazoum avec les Turcs se sont déroulées en présence notamment des ministres nigériens des Affaires étrangères, de la Défense et des Chefs d’Etat-Major des armées de l’air et de terre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut