› Personnalités

50 Maliennes inspirantes – Namissa Théra : la création dans tous ses états

Elles résistent, brisent le plafond de verre, dirigent des entreprises, s’engagent pour faire bouger les lignes, font briller le Mali sur le plan sportif ou artistique. Par leur courage ou leur créativité, ce sont des femmes qui inspirent. Une édition spéciale en ce mois de la femme, rend hommage à 50 figures féminines qui portent les couleurs du Mali au delà de ses frontières. Parmi elles, Namissa Théra.

« Déterminée », « obstinée » et surtout « passionnée», Namissa Théra, 36 ans, a su hisser sa marque Ikalook au rang des plus prisées. Pourtant, enfant, elle se rêve en pédiatre. Après son Bac, Namissa Théra commence d’ailleurs l’École de Médecine, qu’elle abandonne pour une école de Commerce où elle étudie le Marketing Communication.

Le déclic Ikalook, auquel elle pensait en réalité depuis longtemps, arrive en 2007, quand elle commence à s’habiller dans un style mélangeant contemporain et matières locales que tout le monde trouvait « original et spécial ».

Celle qui, toute petite, tenait toujours à avoir ses propres modèles, débute alors une auto-formation en mode et couture pendant cinq ans et comprend alors qu’elle pourrait en faire son métier.

Pour lancer Ikalook en 2016, Namissa met d’abord en avant une boutique en ligne pour recevoir les commandes, confectionner les habits et les livrer par la suite. Mais cela n’a pas pris, parce « les gens voulaient absolument venir toucher, essayer, avant d’acheter ».

Elle se voit donc obligée d’improviser une boutique à la maison. Pendant un an elle y travaille et reçoit les clients. Dans le souci de bien faire les choses, elle aménage un espace plus grand en ville et s’y installe. La boutique y sera à partir de novembre 2017. Namissa Théra commence alors à s’entourer de sortantes des écoles de couture qu’elle forme et intègre dans son projet.

Elle lance deux collections en fonction des grandes saisons, Tiléma pour la saison sèche et Baara pour la saison pluvieuse et met en avant les femmes entrepreneures pour valoriser leur travail.

« Je ne veux pas qu’Ikalook ce soient des habits qu’on met pour aller à une fête ou à un évènement, mais plutôt dans la vie de tous les jours », explique Namissa Théra. Pour celle dont le but est de créer beaucoup d’emplois, la vision qui s’affine avec le temps, est claire : Ikalook est aujourd’hui plus tourné vers la création d’emplois et d’image positive du Mali que vers le côté mode qui était sa motivation première.

En 2019, c’est la consécration pour Namissa Théra, dont la marque s’internationalise. Elle organise sa première vente privée à Dakar, puis suivent Abidjan et Paris. Mariée et mère de deux enfants, celle qui bénéficie d’un « grand soutien » de son mari est également une « maman dynamique » en plus d’être une entrepreneure à succès. « J’essaye tant bien que mal d’allier les deux, vie familiale et professionnelle. C’est très important de montrer de la présence aux enfants », confie-t-elle. « Trouver quelque chose à faire où on peut apporter une vraie valeur », c’est le conseil qu’elle donne aux jeunes filles désireuses d’entreprendre, convaincue d’une chose, « nous avons vraiment tous quelque chose à apporter de manière individuelle ».

Journal du Mali 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut