› Économie

Jeunesse : une table ronde pour le financement des actions prioritaires

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, a organisé jeudi 5 mai 2022 une table ronde dans le souci de mutualiser les efforts de ses partenaires dans un élan de synergie et de concertation interactive au profit de la jeunesse. Elle s’est déroulée au Radisson Collection de Bamako, sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maiga.

Cette table ronde dont la cérémonie officielle d’ouverture a également enregistré les présences du ministre de la Jeunesse et des sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher, du Représentant résidant du Système des Nations Unis au Mali et du Chef de la délégation de l’Union européenne dans le pays,  s’articule autour de cinq principales composantes. 

La première englobe sport, paix, cohésion sociale et développement. La deuxième est consacrée à la promotion de l’entrepreneuriat Jeunes et les trois dernières respectivement à un programme d’appui à la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse, à l’instruction civique et construction citoyenne et enfin à la promotion du volontariat.

Dans chacune de ses composantes, le ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la construction citoyenne a dévoilé un programme d’activités dans les mois et années à venir.

Des sports de masse pour le développement à l’organisation de sessions de renforcement de capacité des jeunes en entreprenariat , ou encore du camp de pionniers en vue du renforcement du civisme en milieu jeunes, en passant par l’organisation de la biennale et des olympiades de la citoyenneté au Mali, plusieurs perspectives futures sont dégagées par le département.

«A travers leur poids démographique important, les jeunes doivent constituer une priorité nationale et être mis au centre de toutes les préoccupations pour leur permettre de jouer un rôle de premier plan au niveau de tous les aspects de développement. Pour ce faire,  notre vision pour le développement du Mali est de construire une nouvelle dynamique orientée vers  une jeunesse épanouie », a déclaré Mossa Ag Attaher.

A en croire M. Modibo Traoré, représentant le Secrétaire général de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), cette institution, pour sa part apportera son soutien à travers des activités techniques et financières dans des actions pour lesquelles elle sera sollicitée, « en parfaite synergie avec votre ministère ».

Outre le renforcement de la synergie d’action, la table ronde vise par ailleurs à promouvoir les efforts de l’Etat et des partenaires en direction de la jeunesse,  à développer le partenariat autour et au service de la jeunesse et à assurer un meilleur maillage territorial des actions robustes en faveur de la jeunesse.

« L’atteinte de ces objectifs est essentielle pour assurer le plein épanouissement des jeunes et contribuer à promouvoir une jeunesse vertueuse au service du développement de son pays. Le Mali accorde une importance particulière à sa jeunesse et fait sienne l’adage selon lequel sans jeunesse, le futur est futile », a souligné le Premier ministre, Choguel Kokalla Maiga.

Le Chef du gouvernement a aussi  indiqué que le  gouvernement s’était engagé dans un processus d’élaboration d’une véritable politique nationale de la Jeunesse. 

Cette politique qui, a-t-il confié, sera approuvée dans les prochains jours et sera  désormais « la boussole de toutes les actions en matière de jeunesse », prendra en compte tous les aspects liés à la jeunesse y compris les phénomènes tels que la migration irrégulière, l’extrémisme violent, la délinquance, le sous-emploi, et l’accompagnement dans l’orientation des jeunes.

Mohamed Kenouvi

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut