International › APA

Zimbabwe : les députés veulent la comparution de Mnangagwa pour corruption

Les députés zimbabwéens demandent la comparution du président de la République Emmerson Mnangagwa à la Commission parlementaire des comptes publics (PAC) pour les allégations de corruption soulevées par la vérificatrice générale.Le député de l’opposition Themba Mliswa, a soutenu que M. Mnangagwa devrait se présenter devant la PAC pour répondre aux questions sur le manque d’action de son gouvernement sur les allégations de corruption et d’autres questions soulevées par la vérificatrice générale, Mildred Chiri.

Mliswa a déclaré que le président Mnangagwa doit répondre sur l’intégration certains fonctionnaires, notamment des ministres, accusés de corruption. « Nous attendons que le président soit appelé à venir répondre aux questions sur ce qui se passe dans son gouvernement. Ses soldats sont occupés à se remplir les poches avec les fonds publics », a déclaré l’opposant Mliswa. « Certains parlementaires ont peur de convoquer le président sur les questions soulevées par le vérificateur général », a-t-il ajouté.

Mliswa est le président des parlementaires africains contre la corruption, un groupe de lutte contre la corruption, qui souhaite que le gouvernement zimbabwéen fasse l’objet d’une enquête sur les fonds non comptabilisés s’élevant à des milliards de dollars, selon le dernier rapport du vérificateur général.

Dans son rapport publié l’année dernière, Mme Chiri a déclaré que certains ministères ne parviennent pas à rendre compte de millions de dollars et que tout porte à croire qu’ils ne sont pas prêts à le faire dans un avenir proche.

Le président de la PAC, Brian Dube, s’est rangé sur l’avis de Mliswa, affirmant que le dirigeant zimbabwéen devrait « dire aux citoyens ce qui se passe dans son gouvernement ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut