› Économie

FENAJER : assurer l’insertion des jeunes ruraux

Le Mali est un pays d’agriculture par excellence, avec une économie basée essentiellement sur le secteur primaire (agriculture, élevage, pêche, foresterie), qui occupe près de 80% des actifs et produit 40% du PIB. Des atouts énormes qui n’occultent pas les nombreux défis. Parmi lesquels l’amélioration de la productivité, l’augmentation des revenus des exploitants ou les opportunités d’emploi pour les jeunes.

Pour aider à relever ces défis, les jeunes de la Fédération nationale des jeunes ruraux (FENAJER) ont décidé d’organiser un Cadre de concertation des jeunes ruraux du 16 au 18 mai 2022 à Mopti, afin de contribuer à l’élaboration d’un Plan d’action pour le Développement rural à l’horizon 2026.

Bien que considérée comme la principale source d’emplois, « l’agriculture n’est pas un secteur porteur pour les jeunes ruraux », qui lui préfèrent l’exode, relève « L’écosystème malien sur la jeunesse et l’entrepreneuriat agricole : Cartographie d’acteurs et initiatives » du réseau AgriProFocus, devenu Agri Vision Sahel. Un réseau multi-acteurs pour des entrepreneurs innovateurs dans les chaînes de valeur agricole qui a pour vocation de mettre en relation agribusiness et développement.

Expliquer les enjeux

L’un des constats est la difficulté de mesurer l’impact des initiatives, en l’absence de composante sur la recherche et un autre que peu d’initiatives travaillent exclusivement sur l’emploi des jeunes dans l’agriculture. Seule une partie de leur programme y étant consacrée, les programmes évoquant plutôt les thèmes généraux de la sécurité alimentaire ou de l’emploi des jeunes, selon le rapport.

L’une des difficultés de notre agriculture est que les productions vivrières et de rente proviennent essentiellement des exploitations agricoles familiales, qui sont en majorité dédiées à l’agriculture de subsistance. À cela s’ajoutent les effets de la crise multidimensionnelle, sécuritaire, sanitaire, alimentaire, financière mondiale, qui a provoqué une flambée des prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité.

L’objectif de la FENAJER est donc, avec l’organisation de ce Cadre de concertation, d’attirer l’attention des décideurs sur la « Problématique de l’emploi des jeunes en milieu rural au Mali», l’un des thèmes de la rencontre. Le choix de la région de Mopti montre sa volonté de « jouer sa partition dans la paix et la cohésion sociale ». Il s’agira aussi « d’impliquer la FENAJER de l’élaboration à la mise en œuvre des projets, créer un cadre d’échanges entre les jeunes producteurs et les industries, en assurant leur approvisionnement et en garantissant ainsi la souveraineté alimentaire », affirme Ibrahim Guindo, Chargé de programmes et projets à la FENAJER.

Fatoumata Maguiraga

Chiffres :

43,7 millions d’hectares utilisables pour l’agriculture et l’élevage

3,2 millions d’hectares (7%) cultivés

300 000 hectares bénéficient d’autres sources d’eau que la pluie

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut