Politique › Sécurité & Terrorisme

Croix-Rouge Malienne : deux morts dans une attaque de bandits armés

Une délégation de la Croix-Rouge malienne a été attaquée mercredi 1er juin 2022 dans le cercle de Kayes, sur l’axe Koussané-Kayes, alors qu’elle retournait d’une mission  de suivi d’un programme dans la zone. Deux jours après,  la Croix-Rouge malienne a animé une conférence de presse ce vendredi pour en donner plus de détails.

Au total, deux personnes (Le chauffeur Malien et le délégué de la Croix-Rouge néerlandaise, de nationalité sénégalaise) sont décédées et les deux autres faisant partis de la délégation (la coordinatrice du projet et le comptable)  ont été « profondément affectées par ce drame ».

Selon les explications de M. Nouhoum Maiga, Secrétaire général de la Croix-Rouge malienne, l’attaque qui est survenue aux alentours de 18h30, ne visait pas en effet la Croix-Rouge en tant qu’institution mais est plutôt l’œuvre de « deux bandits armés à moto Jakarta ».

A l’en croire, selon les informations qui leur sont pas parvenues par la suite, les bandits visaient une première cible qu’ils avaient raté quelques instants plutôt et ont tiré par fureur sur le véhicule de la Croix-Rouge qui était « au mauvais endroit au mauvais moment ».

Malgré cet incident, « La Croix-Rouge reste engagée pour appuyer toutes les populations vulnérables du Mali », a-t-il assuré. 

De novembre 2020 à nos jours,  elle a injecté près de 315 millions de FCFA dans la commune de Koussané, notamment dans les activités de promotion de la santé de la mère et de l’enfant à travers le renforcement de capacités des centres de santé. Un centre de santé y  est également  en cours de construction.

« Ce n’est pas facile de perdre un collègue avec lequel on travaillait coude à coude jusqu’au soir de l’attaque. Mais Cela ne nous fait pas baisser les bras, nous allons continuer à soutenir la Croix-Rouge malienne et nos activités pour toute la population malienne », a indiqué Michaela Bordin, Représentante Pays de la Croix-Rouge néerlandaise.

L’attaque, qui  a suscité de vives émotions et des condamnations  à travers le monde,  n’est pas la premiere  de  l’histoire de  la société nationale mais le premier incident du genre subi par la Croix-Rouge malienne  pour le compte de l’année 2022.

Les auteurs du drame n’ont pas pour l’heure pas été arrêtés mais les autorités régionales ne ménagent aucun effort pour  y arriver, selon les assurances du gouverneur de la région de Kayes, repris par le Secrétaire général de la Croix-Rouge malienne.

Mohamed Kenouvi

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut